•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

BAPE : un mémoire collectif pour Tramway non merci

Le regroupement citoyen qui s'oppose au projet présentera son mémoire le 6 août.

Des personnes assises dans une grande salle participent à des audiences publiques du BAPE.

La première partie des audiences de la commission d'enquête du BAPE sur le tramway s'est conclue 10 juillet et la deuxième s'entame le 3 août.

Photo : Radio-Canada

Érik Chouinard

Alors qu’une vingtaine d’organisations ont réitéré leur appui au tramway dans une lettre ouverte lundi matin, le regroupement citoyen Tramway non merci croit que la ville mérite mieux avec les sommes qui ont été débloquées pour améliorer l'offre de transport à Québec.

En entrevue à l’émission Première heure, l'un des membres, Marc Roussin, insiste sur le fait que le regroupement n’est pas contre le transport en commun, mais plutôt contre le projet tel qu’il est présenté.

Le projet avec tous les retranchements qui lui ont été faits va uniquement desservir ceux qui sont déjà desservis. Pour assurer un transfert modal, il faudrait attirer un peu plus les gens de la couronne nord et des banlieues, lance le résident du secteur de Lac-Saint-Charles.

J’aimerais pouvoir me débarrasser de la quatrième voiture avant d’envisager de me débarrasser de la troisième et de la deuxième.

Marc Roussin

Le projet de 144 millions de dollars pour bonifier l’offre de transport en commun dans la couronne nord et dans les MRC voisines présenté par la Ville le 26 juin rejoint plus Marc Roussin à titre personnel. Je suis obligé de vous dire que ce projet-là, je l’applaudis, je l’attends et je l’adore, c’est quelque chose qui va apporter un certain transfert modal sans tramway, souligne-t-il.

Comme d'autres organismes et citoyens, Tramway non merci fera part de ses commentaires et opinions en présentant un mémoire devant les commissaires cette semaine, lors les audiences de cette deuxième partie du BAPE sur le projet de tramway. Le groupe membres présente le sien le 6 août.

Le document a la particularité d'avoir été rédigé par différents volontaires selon les sujets proposés par les membres. Marc Roussin, qui s’en fera le porte-parole lors des audiences, s’est ensuite occupé de rassembler les parties.

Mettre sur pause et retourner à la table à dessin

À travers le mémoire, les membres de Tramway non merci dénoncent plusieurs facettes du projet comme son coût élevé, le fait qu’il ne s’harmonise pas au troisième lien et les changements qu’il apportera au paysage de la ville notamment par la coupe des arbres.

Le groupe termine son document en proposant que le ministère de l’Environnement décrète un moratoire sur le projet et gèle les fonds jusqu’à trois mois après les élections municipales de novembre 2021. C’est un peu ce qui a frustré nos membres, on a l’impression de se faire imposer un projet, relate Marc Roussin.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !