•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Archives

Faire un tour à La Ronde, d’hier à aujourd’hui

Les membres de l'équipe bras dessus, bras dessous, se promenant sur le site de La Ronde, avec La Grande Roue en arrière-plan.

L'équipe de l'émission « Les joyeux troubadours » s'en donne à cœur joie sur le site de La Ronde en 1970.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Il y a 20 ans, l'entreprise américaine Six Flags prenait possession de La Ronde, qui appartenait auparavant à la Ville de Montréal. À travers nos archives, retrouvez les manèges qui ont ponctué l'histoire de ce parc d'attractions.

Créée en marge de l’Expo 67, La Ronde se dresse sur l’île Sainte-Hélène, au milieu du fleuve Saint-Laurent.

Chaque printemps, les amateurs de sensations fortes attendent avec impatience la réouverture du parc montréalais et, qui sait?, l’annonce d’un nouveau manège sur le site.

La Pitoune en 1967

La Pitoune est sans doute le manège le plus emblématique de La Ronde.

Cette glissade d’eau abrupte, affrontée à bord d’une embarcation de bois, faisait le bonheur des petits et des grands depuis l’inauguration d'Expo 67. Au fil des ans, ils auront été nombreux à s’y faire éclabousser en famille en poussant des cris de joie.

Ayant atteint la fin de sa vie utile, ce manège classique de La Ronde a été fermé à l’ouverture de la saison 2017.

Ces photos du site de La Ronde en 1976 nous montrent que les amateurs du parc d'attractions ne le visitent pas seulement pour vivre des sensations fortes.

L’intemporelle Grande roue et les manèges de La Petite Ronde ou du Pays de Ribambelle peuvent aussi nous faire voyager.

Aviez-vous déjà emprunté le téléphérique avant son démantèlement, à la fin des années 90?

Le Monstre

En 1985, ce sont les montagnes russes du Monstre qui suscitent l’engouement des amateurs de sensations fortes pour un premier été.

Chargement de l’image

Ce soir, 19 juillet 1985

L’inauguration du Monstre a lieu le 19 juillet 1985, comme en témoigne ce reportage présenté au bulletin de nouvelles Ce soir.

Les travailleurs qui ont monté les 1200 mètres de rails de ce manège ont été les premiers à pouvoir en faire l’essai.

Des files de plus en plus longues s’étireront ensuite à travers le dédale d’escaliers de bois pour faire un tour ou deux de ce manège.

En 1985, ces montagnes russes à double voie sont les deuxièmes les plus élevées du monde.

L’expérience que procure le trajet sur les rails de bois en fait aussi un manège unique, prisé des amateurs encore de nos jours.

Le Cobra

Dix ans plus tard, c’est Le Cobra qui fait courir les foules.

Installées dans le secteur où se trouvait anciennement l’Aqua-Parc, les montagnes russes du Cobra ont la particularité d’être empruntées en se tenant debout.

Chargement de l’image

Bon matin, 15 mai 1995

Le Cobra vise à attirer les amateurs de sensations fortes et les ados qui veulent virer en tous sens, explique la représentante du parc des Îles à l’émission Bon matin du 15 mai 1995.

Pour l’animateur Michel Viens, qui ne semble pas trop emballé par ce nouveau manège, Micheline Giard recommande plutôt le Volcanozor ou encore le Mégadôme Nintendo.

Ces attractions ont disparu du site de La Ronde, tout comme Le Cobra, démantelé en 2016.

La Ronde passe à Six Flags

Au tournant des années 2000, l'entreprise américaine Six Flags fait l'acquisition de La Ronde.

Le géant américain possède alors près d'une quarantaine de parcs d'attractions dans sept pays.

Chargement de l’image

RDI Junior, 11 mai 2001

À l'émission RDI Junior du 11 mai 2001, l'animateur François-Étienne Paré résume aux jeunes téléspectateurs ce que cette transaction implique.

Six Flags souhaite changer le visage du parc d'attractions montréalais en rénovant le site et en installant de nouveaux manèges.

La construction d'un village historique et d'un fort d'antan, le Fort Edmonton, est notamment prévue.

L'entreprise américaine souhaite aussi intégrer une section réservée aux personnages des Looney Tunes et une autre aux superhéros, comme Superman et Batman.

Mais ce dernier projet a-t-il réellement vu le jour?

Le Goliath

Le Goliath est sans doute le manège de plus grande envergure inauguré à La Ronde lors de son acquisition par Six Flags.

Chargement de l’image

Le Téléjournal/Montréal, 11 mai 2006

Le 11 mai 2006, la journaliste Julie Marcoux en fait l’essai pour le Téléjournal Montréal.

Construit au coût de 19 millions de dollars, Le Goliath constitue la montagne russe la plus rapide, la plus longue et la plus haute du Canada.

Le manège à haute intensité, avec ses rails de métal jalonnés de 10 immenses côtes, fait d’ailleurs partie des manèges ouverts pour la saison 2021 du parc d’attractions montréalais.

Chargement de l’image

Interlude sur La Ronde, 1973

Pour les plus nostalgiques, voici (ci-haut) les attractions de La Ronde comme on les présentait dans un interlude diffusé à la télévision de Radio-Canada en 1973.

Si certains manèges ont disparu, bien des jeux d’adresse continuent de causer des maux de tête à ceux qui s'y prêtent...

Encore plus de nos archives

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.