•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pandémie coûte cher aux plus démunis

Une femme tient dans ses mains un masque réutilisable.

L'achat de masques est une dépense supplémentaire difficile à éponger pour les bénéficiaires de l'aide sociale.

Photo : iStock

Radio-Canada

L’achat de masques, de gel désinfectant et d’autre matériel sanitaire engendre de nouvelles dépenses pour les Québécois. Pour les personnes les plus démunies, ces dépenses supplémentaires sont de trop, déplore un organisme de défense des personnes à faible revenu de Sherbrooke.

Depuis la mise en place du port du masque obligatoire à la mi-juillet, la coordonnatrice d’Actions Plus Sherbrooke, Geneviève Bouchard, constate que les gens peinent encore plus à arriver avec leur chèque.

Lundi prochain, des groupes de défense des droits des assistés sociaux doivent rencontrer le ministre du Travail et de la Solidarité sociale,Jean Boulet, pour discuter de la mise en place de mesures d’aide pour ces personnes. 

Geneviève Bouchard soutient toutefois que le gouvernement n’a pas été à l’écoute jusqu’à maintenant quand les organismes ont demandé la mise en place de mesures supplémentaires de financement. 

On espère de tout notre coeur qu’enfin on va avoir un retour. [...]Ça ne nous apporte absolument rien jusqu’à maintenant.

Geneviève Bouchard, coordonnatrice Actions Plus Sherbrooke

Elle réitère que tous les partis politiques au Québec ont soulevé le fait qu’on devait intervenir pendant la pandémie auprès des plus démunis.

Actions Plus Sherbrooke a demandé à ce qu’un montant supplémentaire soit alloué aux bénéficiaires de l’aide sociale pour procéder à l’achat de matériel de protection, mais n’écarte pas l’option que des masques réutilisables soient distribués aux personnes démunies. 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !