•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un couple a vu de près un grand requin blanc à Saint Andrews

Un requin fend la surface de l'eau.

Un couple en voilier près de Saint Andrews a aperçu un grand requin blanc comme celui-ci.

Photo : Neil Hammerschlag

Radio-Canada

Un couple qui faisait de la voile non loin de la côte de Saint Andrews, au Nouveau-Brunswick, a croisé un grand requin blanc, samedi.

Kelly Pendleton et son mari se dirigeaient vers la marina lorsqu’ils ont subitement aperçu quelque chose qui a attiré leur attention. Mme Pendleton a lancé une blague en disant que cela ressemblait à un requin.

Mais le couple a vite compris que c’était bel et bien un requin, explique Mme Pendleton, qui n’en avait jamais vu un auparavant.

C’était un peu inquiétant. Je ne pensais pas qu’il heurterait le bateau, mais en le voyant de si près, il était très grand. C’était un peu intimidant, souligne Kelly Pendleton.

Le requin, selon elle, a fait le tour du bateau trois ou quatre fois.

Les grands requins blancs constituent une espèce en voie de disparition au Canada, même si on en aperçoit de temps en temps dans les eaux près de Saint Andrews.

Le couple a fait un enregistrement vidéo de la scène. La biologiste marine Nicole Leavitt-Kennedy, de St Andrew's Sport Fishing et Island Quest Whale Watching, a vu ces images, et elle confirme qu’il s’agissait bien d’un grand requin blanc. C'était probablement une femelle, selon elle.

Le requin était vraisemblablement à la recherche de nourriture, donc de poissons, de phoques ou de marsouins. Sa longueur était d’environ cinq mètres.

Mme Leavitt-Kennedy ne précise pas où il se trouvait, de peur que quelqu’un tente de le capturer.

L’animal n’est pas suivi par l’organisme Ocearch, qui note les déplacements de certains requins à l’aide de balises. Personne n’a installé de balise sur la plupart des requins dans la baie de Fundy parce qu’il y en a des centaines, indique Mme Leavitt-Kennedy.

Selon la biologiste, l’observation de requins est de plus en plus courante, car les gens les photographient ou les filment.

Observer le comportement naturel d’un grand requin blanc est une expérience étonnante, mais pas exceptionnelle, ajoute Mme Leavitt-Kennedy. Plusieurs personnes en ont aperçu l’an dernier durant l'observation de baleines, dit-elle.

Les grands requins blancs peuvent heurter un bateau, mais il est rare qu’ils attaquent des humains, car ils ne les considèrent généralement pas comme étant une proie.

Avec les renseignements de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !