•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Tramway : un groupe réitère son soutien au projet et interpelle Legault

Les séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement sont en cours à Québec.

Esquisse du réseau structurant de transport en commun de la Ville de Québec

Les séances du BAPE se poursuivent cette semaine.

Photo : Ville de Québec

Une vingtaine d’organisations de la grande région de Québec profitent des audiences du BAPE pour réitérer leur appui au tramway et demandent au gouvernement Legault de s’investir concrètement dans le projet.

Alors que les séances du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) se poursuivent cette semaine, et que plusieurs organismes et citoyens y déposent des mémoires, un groupe adresse une lettre au premier ministre François Legault.

Ces 18 organisations font valoir l’importance du projet pour assurer la mobilité des citoyens de Québec pour les 50 prochaines années.

Elles demandent au gouvernement d’assurer la réalisation du réseau structurant et d’en devenir un promoteur face aux défenseurs du statu quo.

Les audiences du BAPE sont l’occasion de terminer et d’améliorer le projet. Il nous reste un dernier effort collectif à faire pour en faire un réseau à la hauteur de la ville de Québec, affirme Christian Savard, directeur général de Vivre en ville, dans un communiqué.

Les gouvernements devront être au rendez-vous pour son financement, ajoute-t-il.

Deuxième étape du BAPE

La deuxième partie de l'audience publique du BAPE sur le projet de construction d'un tramway à Québec débute lundi. Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement entendra les opinions ainsi que les commentaires des citoyens, des groupes et des organisations.

CAA-Québec, qui est signataire de la lettre, doit d’ailleurs déposer un mémoire.

Le réseau a le potentiel de réduire la congestion, de permettre la combinaison des modes de transport, en plus de rendre les déplacements plus efficaces, écrit Richard Lachance, président et chef de la direction de CAA-Québec.

L'organisme affirmait d’ailleurs vendredi qu'il soutient toujours le projet, malgré les changements apportés, mais que la Ville de Québec doit faire des efforts pour augmenter l'acceptabilité du tramway.

Les organisations qui ont signé la lettre demandent aux gouvernements de faire preuve de flexibilité financière pour assurer la construction du réseau de transport en commun.

Parmi les mémoires déposés cette semaine, notons celui du collectif de citoyens Tramway non merci, un regroupement de 8853 citoyens qui prône une saine gestion des fonds publics et un développement important, bien adapté et efficace du transport en commun de la Ville de Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !