•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les salles de cinéma se tournent vers de vieux succès

img1765

Le cinéma Capitol de Val-d'Or (archives)

Photo : Radio-Canada / Melanie Picard

Les cinémas ont pu rouvrir leurs portes il y a près d’un mois, mais l’industrie du film n’a pas suivi.

En raison de la pandémie, les compagnies de production reportent le lancement des films qui devaient avoir lieu cet été. Les cinémas font donc jouer des films qui ont connu du succès il y a plusieurs années.

Par exemple, présentement, au cinéma Paramount à Rouyn-Noranda, le Seigneur des anneaux et Il pleuvait des oiseaux sont à l’affiche.

Au Capitol de Val-d’Or, parmi les films présentés, on compte Zootopia (2016), Jumanji le prochain niveau (2019) et Marvel The Avengers (2012).

Le propriétaire du Cinéma Paramount à Rouyn-Noranda, Pierre Gaudreault, explique que la propagation de la COVID-19 aux États-Unis ralentit l’industrie du film. De gros titres qui devaient prendre l’affiche cet été ont été reportés.

Tout ça, c’est un peu à cause de la situation aux États-Unis. Les compagnies américaines de film ne veulent pas sortir un film si seulement la moitié des cinémas sont ouverts, ce n’est pas assez pour rentabiliser le film, indique-t-il.

Michel Veillette, propriétaire du cinéma Capitol à Val-d’Or, indique que la clientèle est tout de même au rendez-vous, après une période de confinement durant laquelle les gens ne pouvaient pas sortir.

Même si ce sont de vieux films, les gens sont venus. Mais c’est certain, ils veulent voir les nouveaux comme on avait toujours avant, affirme-t-il.

Quand les cinémas ont pu rouvrir, il était réticent à l’idée de présenter de vieux films.

Dans mon association, avec les gens de Montréal et partout, je n’étais pas pour dire Je ne rouvre pas. Je ne suis pas indépendant d’eux, explique-t-il. On a pensé aussi que les films arriveraient plus vite.

Michel Veillette demeure toutefois optimiste et croit que la clientèle augmentera au cours des prochains mois.

Des films québécois voient une opportunité

Trois films québécois doivent paraître au début du mois d’août au Cinéma Paramount.

Puisque là il y a beaucoup de disponibilités dans les cinémas, ils ont décidé de devancer la sortie de leur film pour avoir une exclusivité, une période où il y a peu d’offres dans les cinémas afin d’en profiter. Ça, c’est une excellente nouvelle pour le cinéma québécois, remarque Pierre Gaudreault.

Quatre jeunes hommes sont à côté d'un camion.

Le film québécois «Flashwood», qui devait sortir en mars dernier, a pris l'affiche au Québec vendredi.

Photo : Entract Films

Pierre Gaudreault estime que cette situation pourrait se poursuivre jusqu’au mois de décembre.

Les deux propriétaires de cinéma soulignent que l’ouverture leur apporte à peine des profits, mais évite plus de pertes qu’une fermeture des salles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !