•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Décès de l'ancien député bloquiste Bernard Cleary

M. Cleary est le premier député autochtone à être élu au Québec et le premier Innu à être élu au Canada.

Les trois hommes en conférence de presse.

Bernard Cleary est vu ici en février 2004, en compagnie du chef bloquiste de l'époque, Gilles Duceppe, et du député Christian Simard.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

L'ancien député bloquiste de la circonscription de Louis-Saint-Laurent, Bernard Cleary, est décédé le 27 juillet, à Charny. Il avait 83 ans.

M. Cleary a commencé sa carrière au journal Le Soleil, à Québec, comme journaliste, avant de travailler comme directeur de l'information à Télé-Capitale.

Originaire de Mashteuiatsh, Bernard Cleary a toujours été un défenseur des droits des Premières Nations. Cet Innu de la réserve Pekuakamiulnuatsh, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, a représenté les citoyens de la circonscription fédérale de Louis-Saint-Laurent, à Québec, avec le Bloc québécois, de 2004 à 2006. Il a notamment été un fervent défenseur des droits des Autochtones au Canada et a été négociateur dans de nombreux dossiers touchant les questions autochtones.

M. Cleary est le premier député autochtone à être élu au Québec et le premier Innu à être élu au Canada.

Il a également été enseignant en journalisme à l'Université Laval.

En quête de formation et de perfectionnement, il m’est arrivé de le consulter dans le cadre de mon travail, connaissant sa vaste expérience dans le domaine, a réagi Ghislain Picard, le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador.

Bernard Cleary est décédé entouré de ses proches jeudi à Lévis. Sur les réseaux sociaux, des membres de sa famille ont déclaré que sa mort est survenue après une longue bataille contre la maladie d'Alzheimer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Politique provinciale