•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le parc des éoliennes Belle-Rivière prend forme

Deux travailleurs au milieu d'une structure.

Les travailleurs construisent le cœur d’une éolienne.

Photo : Mélissa Paradis

Mélissa Paradis

Plusieurs n'y croyaient plus et pourtant, le projet est bel et bien en branle. Après 15 ans de démarches difficiles et de retards, le chantier qui doit accueillir les éoliennes Belle-Rivière dans trois municipalités du Lac-Saint-Jean va bon train.

Depuis septembre, les travailleurs s'activent pour préparer le parc éolien de Val-Éo et d'Algonquin Power. Les chemins d'accès ont déjà été construits et le réseau collecteur est presque complété. Les fondations des éoliennes et la tour de mesure du vent prennent tranquillement forme.

Selon le président d'Éoliennes Belle-Rivière, Jean Lavoie, les structures seront installées à l'été 2021. Après ça, il y aura une série de tests dans le mois de septembre pour le début de la production commerciale début octobre , explique-t-il.

Jean Lavoie.

Jean Lavoie est président d’Éoliennes Belle-Rivière.

Photo : Mélissa Paradis

Des retombées régionales

Grâce à l'électricité produite par ce projet de 24 MW, Hydro-Québec pourra alimenter une partie des foyers du Lac-Saint-Jean. Une cinquantaine de producteurs agricoles bénéficieront également de retombées économiques, dont le vice-président de Val-Éo, Jean-François Fortin.

Les retombées économiques vont être majeures pour la région, explique-t-il. Moi, je suis un producteur agricole qui dépense mon argent dans un rayon de 30 km. Tu m'en donnes plus, j'en dépense plus , ajoute-t-il.

Jean-François Fortin.

Jean-François Fortin est l’un des producteurs agricoles qui a joint la Coopérative Val-Éo. Il n’a pas hésité à investir dans le projet.

Photo : Mélissa Paradis

Trois municipalités accueilleront les six éoliennes. Saint-Gédéon, Saint-Bruno et Hébertville-Station toucheront ainsi des redevances totalisant plus de 175 000 $ annuellement.

La municipalité va pouvoir bénéficier d'une redevance de 78 000 $ par année pour des projets communautaires, explique le maire de Saint-Gédéon, Émile Hudon. On est content et les autres municipalités aussi.

Des rouleaux géants de câble électrique.

Le réseau collecteur a été complété à plus de 80 %. Les câbles transporteront l’électricité produite par les éoliennes vers le poste de raccordement qui régularisera l’énergie pour Hydro-Québec.

Photo : Mélissa Paradis

Les promoteurs assurent que des ajustements sont constamment faits lors des travaux pour minimiser leur impact sur les terres des producteurs agricoles.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Énergies renouvelables