•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les libéraux et conservateurs reçoivent moins de dons depuis le début de la pandémie

Photo de billets canadiens.

Un électeur peut donner jusqu'à 1600 $ par an au candidat et au parti de son choix.

Photo : Getty Images

La Presse canadienne

Les dons aux deux principaux partis politiques fédéraux ont chuté depuis le début de la pandémie de COVID-19, selon de récentes données.

Les rapports financiers du deuxième trimestre publiés cette semaine par Élections Canada indiquent que les libéraux et les conservateurs ont reçu moins d'argent d'avril à juin 2020 - pendant que l'économie canadienne était pratiquement fermée à cause du confinement relié à la contagion - qu'au cours de la même période, il y a deux ans.

Au contraire, le Nouveau parti démocratique (NPD), le Bloc québécois et le Parti vert ont recueilli plus d'argent.

Malgré les répercussions financières de la pandémie, les dons politiques ne se sont pas entièrement taris.

Les conservateurs ont reçu 4 millions de dollars au deuxième trimestre de cette année, comparativement à 6 millions $ au cours de la même période en 2018, la dernière année non électorale.

Les contributeurs ont versé 2,6 millions de dollars aux libéraux, contre 3,1 millions en 2018.

Le phénomène ne semble pas avoir frappé les autres partis représentés à la Chambre des communes. Le Bloc a reçu 134 000 dollars au deuxième trimestre de cette année, contre un maigre 44 000 dollars lorsque le parti était en pleine traversée du désert, il y a deux ans.

Le NPD a recueilli près de 1,3 million de dollars au deuxième trimestre de cette année, une amélioration par rapport aux 964 000 de dollars d'il y a deux ans. Quant aux Verts, ils ont vu les dons progresser de 572 000 dollars à 721 000 dollars en deux ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique fédérale

Politique