•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le port du masque est maintenant obligatoire à Edmonton et Calgary

Une femme ajuste son masque facial.

En date du 30 juillet 2020, l’Alberta comptait 10 843 cas déclarés de COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon les dernières données de Services de Santé Alberta.

Photo : Getty Images / TOLGA AKMEN

Radio-Canada

Depuis le 1er août, le port du masque est obligatoire dans les espaces publics de plusieurs villes albertaines, dont Edmonton et Calgary. Les autorités municipales croient que cela permettra de limiter la propagation du coronavirus. Si plusieurs se plient à cette nouvelle mesure, celle-ci est cependant loin de faire l’unanimité.

Dani O’Donnell, Abigail Mchnay et Joan Davis sont trois habitants d’Edmonton qui ont choisi de porter le masque, tel qu'imposé par la Ville. Ils doutent cependant que la mesure soit efficace en raison de ceux qui s’y opposent toujours.

Convaincus, mais...

Je ne pense pas que cela fonctionnera, mais cela aidera certainement, confie Joan Davis.

Son mari et elle avaient déjà l’habitude de porter le masque dans les lieux publics. J’espère que tout le monde le portera, car généralement, lorsqu’on part dans un magasin, nous sommes presque toujours les seuls à avoir un couvre-visage.

Le virus ne partira pas de lui-même. Le port du masque est simple et si cela peut aider, nous devons faire ce que nous pouvons.

Joan Davis, résidente d’Edmonton

Même si elle n’est pas convaincue à 100 % de l’efficacité du port du couvre-visage, Abigail Mchnay, masque au visage, croit que les gens devraient penser plus collectivement.

À ce stade-ci, je ne pense pas qu’ils aient le choix de toute façon, mais on ne peut pas faire grand-chose contre ceux qui ne veulent pas le porter.

Je ne crois pas que cela va changer quelque chose à ce que nous avons vécu durant les derniers mois, mais c’est là que nous en sommes.

Abigail Mchnay, résidente d'Edmonton

Dani O’Donnell est aussi d’avis que la participation collective pourrait être la solution. Portez-les et restez en santé pour tous ceux qui vous entourent, lance-t-il comme message.

1000 masques gratuits pour la communauté

Le propriétaire de l’entreprise Castledowns Cleanitizing, Ronald Singh, a acheté de ses poches mille masques en tissu réutilisable pour les distribuer dans les communautés à faible revenu d’Edmonton au cours des prochains jours. Il dit avoir facilement accès à des fournisseurs et que les masques lui ont coûté cinq dollars par unité.

Il envisage d’en distribuer 100 par jour. Je pense que cela n’a pas de prix, si on arrive à sauver au moins une personne à cause d’un morceau de tissu, dit-il.

Peu importe si le masque fonctionne ou pas, nos chiffres ont grimpé en flèche et les gens les ont ignorés. Essayons de voir si cela fonctionne, cela ne fait de mal à personne.

Ronald Singh, propriétaire de Castledowns Cleanitizing

Amendes pour les récalcitrants

Alors que le nombre de cas actifs de COVID-19 est à nouveau à la hausse en Alberta, certaines municipalités comme Edmonton et Calgary ont décidé de rendre obligatoire le port du masque afin de limiter la propagation du virus.

Avec son entrée en vigueur, le règlement municipal oblige les gens à porter un masque en tout temps lorsqu'ils se trouvent dans des lieux publics fermés ou intérieurs et dans les transports en commun. La mesure concerne les espaces intérieurs qui sont à la fois publics et privés.

À Edmonton, les contrevenants s’exposent à une amende de 100 $. Du côté de Calgary, les récalcitrants pourraient être soumis à une amende de 50 $. Les entreprises, quant à elles, pourraient recevoir une amende de 200 $ pour ne pas avoir affiché la signalisation appropriée.

Un rassemblement contre le port du masque a, par ailleurs, eu lieu samedi devant l’édifice de l’Assemblée législative de l’Alberta.

En date du 30 juillet 2020, l’Alberta comptait 10 843 cas déclarés de COVID-19 depuis le début de la pandémie, selon les dernières données de Services de Santé Alberta.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !