•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Son rêve, on va le réaliser avec elle », dit une coéquipière de Delphine Langevin

Des cyclistes se sont élancés sur les routes de la région en mémoire à Delphine Langevin, une Sherbrookoise de 25 ans qui a perdu la vie alors qu'elle complétait un tour de la Gaspésie en vélo.

Photo : Radio-Canada / Jean Arel

Radio-Canada

Des dizaines de cyclistes ont parcouru les routes du Québec samedi pour honorer la mémoire de la joueuse du Vert et Or Delphine Langevin.

La Sherbrookoise a été happée par une camionnette le 24 juillet alors qu'elle réalisait un tour de la Gaspésie en vélo.

Au moment de sa mort, elle avait parcouru un peu plus du tiers de son itinéraire. Les cyclistes lui rendent hommage samedi en complétant les 1500 kilomètres restant à son expédition.

C’est sa coéquipière du Vert et Or, Jenny Davidson, qui a pensé à ce rassemblement.C’est le lendemain qu’on a appris son décès que j’ai eu l’idée. C’est une fille qui finissait tout ce qu’elle entreprenait, raconte-t-elle.

Delphine Langevin vêtue de son habit du Vert et Oré

L'athlète Delphine Langevin a perdue la vie dans un accident de vélo.

Photo : Facebook/DelphineLangevin

Son amie Marie-Pier Fauteux a immédiatement décidé de l’appuyer pour concrétiser ce projet, en hommage à cette coéquipière marquante.

Elle a toujours persévéré, la meilleure chose qu’on peut faire pour elle, c’est de finir son projet. Son rêve, on va le faire avec elle.

Marie-Pier Fauteux, coéquipière

Plus d’une centaine de personnes ont participé à l’événement. Certains proches sont partis des Mines Capelton à 10 h samedi. Ils suivent la piste cyclable en direction de North Hatley. D'autres sont partis de Montréal ou de Saint-Lambert. Des proches en voyage en France parcourront aussi plusieurs kilomètres à vélo.

Hommage à une coéquipière déterminée

Décrite comme une joueuse féroce et intense, Delphine Langevin aura marqué tous ceux qu’elle a côtoyés.

Toutefois, c’est d’abord sa détermination qui restera dans la mémoire de ses coéquipières, croit Marie-Pier Fauteux. Si tu avais envie de lâcher sur le terrain, tu regardais Delphine et tu continuais d’avancer, illustre-t-elle.

J’espère qu’elle est parmi nous aujourd’hui et qu’elle va réaliser qu’elle était fortement appréciée, qu’elle ait croisé une personne cinq minutes ou cinq ans, elle a touché beaucoup de gens.

Jenny Davidson, coéquipière

Son entraîneuse Andi Smith était elle aussi présente pour souligner le départ de cette joueuse et de cette femme hors du commun.

C’est une joueuse que n’importe quel coach aimerait avoir dans son équipe.Elle avait une façon de réunir les gens, c’était quelqu’un de très important dans l’équipe, raconte-t-elle.Le directeur du centre sportif de l’Université de Sherbrooke, Jean-Pierre Boucher, s’est joint lui aussi au rassemblement.

Quand il y a des événements malheureux qui arrivent de cette façon, c’est la moindre des choses de venir soutenir la famille Vert & Or, l’équipe de rugby, ses coéquipières, ça nous touche tous, affirme-t-il.

En mémoire de la jeune femme, des ballons mauves ont été relâchés par les participants, puis se sont envolés dans un tonnerre d’applaudissements.

Avec les informations de Jean Arel

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Accidents et catastrophes