•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Karol-Ann Canuel 9e des Strade Bianche en Italie, Hugo Houle 29e

Karol-Ann Canuel pédale en pleine course sur son vélo.

Karol-Ann Canuel lors des Strade Bianche d'Italie

Photo : Twitter/Équipe Boels-Dolmans

Radio-Canada

L'Amossoise Karol-Ann Kanuel a terminé 9e du volet féminin de la classique Strade Bianche en Italie. Il s'agit de la première course du WorldTour de l'Union cycliste internationale depuis février.

Sa coéquipière de l'équipe Boels-Dolmans, la Néerlandaise Anna Van Der Breggen, a raté le podium de peu, terminant 4e, à 2 minutes 5 secondes de la première position.

C'est la Néerlandaise Annemiek Van Vleuten qui a monté sur la plus haute marche.

Nous sommes vraiment contentes. Notre objectif était un podium et on était proches. Personnellement, c’est un des bons résultats que j’ai eus dans ma carrière. Je suis vraiment contente de la façon que j’ai fait la course aujourd’hui, a déclaré Karol-Ann Canuel par voie de communiqué.

La chaleur accablante et les conditions de course toujours difficiles dans les strade très poussiéreuses réduisant la visibilité des cyclistes, ont nui aux coureuses.

Nous avons reçu nos dossards hier et on s’est dit "ça se fait, on court demain". C'est le fun de reprendre la compétition. Pendant quatre heures on oublie un peu ce qui se passe dans le monde, a-t-elle témoigné.

La prochaine étape du WorldTour féminin, le Grand Prix de Plouay, aura lieu en France le 26 août prochain.

La cycliste amossoise de 32 ans fera quant à elle partie de l'équipe olympique canadienne sur route aux Jeux de Tokyo en 2021.

Les Québécois à la peine

Le Belge Wout Van Aert (Jumbo-Visma) a remporté le volet masculin de la classique, qui marquait la reprise du World Tour après plus de cinq mois d'interruption.

Van Aert, qui avait fini 3e lors des deux dernières éditions de l'épreuve, a été le plus fort sur les chemins de terre blanche (qui donnent son nom à l'épreuve).

Wout Van Aert grimpe une côte durant la classique Strade Bianche.

Wout Van Aert pendant la classique Strade Bianche

Photo : Getty Images / DIRK WAEM

Il a devancé sur la Piazza del Campo de Sienne l'Italien Davide Formolo (UAE Emirates) et l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe).

Hugo Houle a terminé au 29e rang, après une crevaison.

Le cycliste québécois de l’équipe Astana avait très bien commencé la course, roulant à l’avant du peloton durant les premiers secteurs.

Nous avons réussi à faire pas mal de dommages, et le groupe s’est réduit rapidement , a-t-il expliqué.

Toutefois, une crevaison de la roue avant est venue changer ses plans après 85 kilomètres.

Je me sentais très fort. Avec la crevaison, ma course aurait pu être finie et j’ai réussi à revenir pour finir 29e dans un groupe. J’étais loin, mais 42 personnes ont fini aujourd’hui , a-t-il souligné, ajoutant être très content du travail fait pour l’équipe.

Astana et son meneur, le Danois Jakob Fuglsang, étaient en tête avec moins de 25 kilomètres à faire. Sous une chaleur accablante, il a finalement été rattrapé et a pris la cinquième place, à 2 min 55 s du gagnant.

La température frôlait les 40 degrés par moments et les ravitaillements en eau ont été cruciaux durant cette épreuve de plus de cinq heures.

Le peloton sur le parcours de la classique Strade Bianche

La classique Strade Bianche

Photo : Getty Images / DIRK WAEM

Plus de la moitié des cyclistes au départ n’ont pas terminé la course.

Nous sommes contents, car la forme est là. On a évité les chutes. Et c’est bon signe pour le Tour de Pologne qui commence cette semaine , a résumé Hugo Houle, qui a complété le trajet avec 19 min 27 s de retard sur le vainqueur.

Plusieurs mois après la dernière course du WorldTour, les équipes ne savaient pas où elles se situaient par rapport aux autres.

On était bien protégés. Il y avait quelques spectateurs et ils étaient plus loin. Une fois la course partie, c’était assez normal. C’est une grande classique et c’était la même ambiance qu’une course normale , a conclu Houle.

Guillaume Boivin (Israël Start-Up Nation) était aussi du départ, mais il n’a pas rallié l’arrivée.

Hugo Houle participera au Tour de Pologne mercredi, le prochain arrêt du WorldTour.

Le Montréalais James Piccoli (Israël Start-Up Nation) est également inscrit à cette course à étapes.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cyclisme

Sports