•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario rompt avec UNIS

Craig et Marc Kielburger sur scène tiennent des micros.

Les frère Craig et Marc Kielburger sont les cofondateurs de l'organisme UNIS.

Photo : Reuters / MARIO ANZUONI

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien a annoncé qu’il ne renouvellera pas son contrat avec l’organisme UNIS.

C’est ce qu’a affirmé le ministère de l’Éducation de la province vendredi soir.

Le ministère affirme avoir reçu la directive de passer au peigne fin les dépenses payées en utilisant les fonds publics. 

Nous sommes profondément préoccupés et troublés par les allégations contre UNIS. Il s'agit de l'argent des contribuables. Les travailleurs acharnés de cette province méritent de savoir que leur argent est bien investi, et ces allégations soulèvent de sérieuses questions, selon la porte-parole du ministère, Alexandra Adamo. Elle a formulé ces commentaires dans un courriel envoyé à CBC News.

La déclaration ne précise pas à quelles allégations le ministère fait référence.

Le ministère de l'Éducation de l'Ontario fait affaire avec UNIS en lien avec un programme d'un an intitulé WE Schools Programming, qui vise à nourrir l'empathie et la compassion chez les élèves et améliorer les résultats des élèves en matière d'engagement scolaire, de préparation au travail et de citoyenneté, en engageant les élèves et les enseignants dans des actions locales et mondiales par le biais de programmes et de ressources en classe et parascolaires. Le contrat avait été accordé en juin dernier.

Plusieurs commanditaires ont rompu leurs liens avec la marque UNIS, notamment la Banque Royale du Canada, Loblaws, Good Life Fitness et Virgin Atlantic Airways.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Politique fédérale