•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des clients exigeants dans les hôtels par crainte de la COVID-19

Chambre d'hôtel avec lit deux places, une table et des chaises.

Une chambre d'hôtel (archives)

Photo : Hôtel Le Germain

Radio-Canada

En plus de s'assurer de respecter les mesures sanitaires et de jongler avec la pénurie de main-d'œuvre, des hôteliers de l'Est-du-Québec doivent parfois faire face à des clients plus exigeants qu'à l'habitude.

Même en vacances, certains clients restent craintifs de la COVID-19 et ont des demandes spéciales, particulièrement concernant la désinfection de leur chambre. Plusieurs hôteliers de nos régions l'ont constaté.

Les demandes parfois très particulières des clients ne sont pas toujours faciles à gérer, indique le directeur de l'hôtel Château Arnaud de Sept-Îles, Charles Dionne.

La clientèle est de plus en plus pointilleuse.

Charles Dionne, directeur Château Arnaud

Il y en a même qui vont aller jusqu'à nous demander les produits nettoyants pour faire leur propre ménage parce qu’ils ne veulent pas qu’on entre dans leur chambre durant leur séjour. Souvent, c'est quelque chose qui me déçoit un petit peu, je trouve que la clientèle ne comprend pas toujours qu'on est en manque d'effectif et que les employés sont également fatigués, raconte M. Dionne.

Le même phénomène est observé de l’autre côté du fleuve, à Rimouski.

Des fois, les gens demandent à ce que, après le séjour d'un client, il se passe 24 h d'inoccupation dans la chambre avant que le nouveau client puisse entrer dans la chambre. C'est sûr qu'en grande période comme au mois d'août où l'achalandage est extrêmement élevé, il est plus difficile de respecter cette règle, explique Hugo Éthier, superviseur de réception au C Hôtels Le Navigateur de Rimouski.

Une situation unique dans l'Est-du-Québec?

L'Association Hôtellerie Québec n'a pas eu vent de ces nouvelles exigences de clients, mais il faut dire que la situation des hôteliers québécois varie grandement d'une région à l'autre.

Alors que les touristes sont très nombreux cet été dans l’Est-du-Québec, ils désertent les grandes villes comme Montréal.

Avec les informations de Catherine Poisson

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Tourisme