•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un cas confirmé de COVID-19 à la mine Diavik, aux T.N.-O.

La mine de diamants à ciel ouvert Diavik.

La mine de diamants Diavik est située à environ 300 kilomètres au nord-est de Yellowknife et est exploitée par Rio Tinto.

Photo : 2015 DDMI Sustainable Development Report

Radio-Canada

Les autorités des Territoires du Nord-Ouest confirment un cas de COVID-19 à la mine de diamant Diavik de Rio Tinto.

Les autorités sanitaires du territoire ont indiqué dans un communiqué vendredi qu’elles avaient obtenu la confirmation du laboratoire de l’Alberta où le test de dépistage a été envoyé pour analyses.

Selon le gouvernement, le travailleur est asymptomatique et se porte bien. Il se trouve actuellement en isolement dans un lieu de la mine réservé à cet effet.

Comme la personne atteinte est un travailleur du site minier qui réside en Alberta, les autorités indiquent que le cas ne sera pas comptabilisé au territoire, mais plutôt en Alberta.

Depuis jeudi, 8 des 35 personnes qui avaient été isolées ont pu mettre un terme à leur quarantaine.

Selon l’administratrice en chef de la santé publique, Kami Kandola, la confirmation de ce cas positif ne présente pas de risque de transmission pour les autres travailleurs de la mine Diavik, qui est située à environ 300 kilomètres au nord-est de Yellowknife.

Les autorités ténoises indiquent par ailleurs que la mine Diavik a pris des précautions nécessaires pour éviter tout contact possible sur le site avec les personnes en isolement, peut-on lire dans le communiqué.

Cinq cas de COVID-19 ont été recensés au territoire depuis le début de la crise sanitaire.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Grand-Nord

Santé publique