•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville de Windsor va tester la présence du coronavirus dans ses eaux usées

Une main gantée qui tient une fiole d'eau.

L'analyse des eaux usées non traitées pourrait permettre de prévoir une seconde vague de la COVID-19.

Photo : getty images/istockphoto / kozorog

Radio-Canada

La municipalité ontarienne participe à une initiative visant à détecter la COVID-19 dans ses eaux usées non traitées, ce qui pourrait fournir certains indicateurs en lien avec d’éventuels cas de contamination dans la communauté.

Nous avons confiance que cette analyse sera un outil important pour la santé publique, explique Mike McKay, directeur général et professeur au Great Lakes Institute for Environmental Research (GLIER) de l'Université de Windsor.

Selon lui, cette initiative pourrait permettre d’alerter rapidement la communauté en cas de deuxième vague de contamination à la COVID-19.

J’aime envisager le réseau d'égouts comme un ''prélèvement communautaire'' non invasif, qui donne un aperçu de la santé collective des personnes vivant dans la communauté.

Mike McKay, directeur général et professeur au Great Lakes Institute for Environmental Research (GLIER) de l'Université de Windsor.

À ce jour, des tests ont démontré que le signal génétique du coronavirus pouvait en effet être détecté dans les eaux usées non traitées de Windsor.

Les échantillons d'eaux usées sont prélevés dans les usines de contrôle de la pollution de Lou Romano et de Little River, puis analysés par l'équipe de Mike McKay, en coopération avec la société de biotechnologie ontarienne S.M. Research, Inc.

Le bureau de santé publique du comté de Windsor-Essex soutient ce projet de recherche qui suit un modèle employé ailleurs dans le monde, produisant des résultats prometteurs sur la détection anticipée des infections communautaires.

Windsor-Essex demeure toujours à la deuxième phase du déconfinement alors que le reste de l’Ontario se trouve désormais à la troisième étape.

La région était également la dernière à rejoindre la deuxième phase de réouverture de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Windsor

Recherche