•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau contrat de travail pour les pompiers de Roberval

La caserne de pompiers de Roberval

La convention des pompiers sera rétroactive au 1er janvier 2020.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Radio-Canada

La Ville et l'Association des pompiers de Roberval viennent de s'entendre sur un nouveau contrat de travail. L'entente couvre la période comprise entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2024.

La convention prévoit une hausse de la rémunération annuelle des pompiers de 2 %. Elle inclut aussi des modifications à la procédure de règlement des litiges qui sont destinées à la rendre plus formelle.

Les pourparlers ont été lents en raison du contexte de crise, estime le maire Sabin Côté, mais les négociations se sont déroulées sans anicroche.

Évidemment, avec toute l’histoire de la COVID, ça a un peu allongé le processus de discussions et de négociations, mais sinon, la volonté d’en arriver à une entente avantageuse pour tout le monde était présente alors ça s’est très bien passé, a commenté le premier magistrat.

L'entente prévoit également un rattrapage salarial. Ainsi, d'ici à 2024, le travail en caserne deviendra aussi payant que celui sur le terrain.

La base des négociations était d’harmoniser les salaires par rapport aux différentes tâches accomplies par les pompiers. Dans l’ancienne convention, il y avait différentes rémunérations, mais on a réussi à trouver un terrain d’entente pour les satisfaire de ce côté-là.

Sabin Côté, maire de Roberval

Le Service de sécurité incendie de Roberval dessert aussi les municipalités de Chambord, Lac-Bouchette, Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, Sainte-Hedwidge et Saint-François-de-Sales. Il regroupe près de 90 pompiers à temps partiel et répond à environ 175 appels d'urgence sur une base annuelle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales