•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Madelinots exigent des places prioritaires à bord du Ivan-Quinn

Un paysage de l'île d'Entrée

L'île d'Entrée, la seule île madelinienne habitée qui n'est pas reliée aux autres par voie terrestre, compte une soixantaine de résidents permanents.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le député madelinot, Joël Arseneau, demande à la Société des traversiers du Québec (STQ) de mettre rapidement en place un accès prioritaire aux résidents de l'île d'Entrée à bord du traversier Ivan-Quinn.

En raison de la pandémie de COVID-19, Transports Canada a réduit de moitié la capacité d’accueil sur les traversiers. Cela fait en sorte que les résidents de l'île d'Entrée, la seule île habitée de l’archipel madelinot qui n’est pas reliée aux autres par la route, éprouvent des difficultés à monter à bord du Ivan-Quinn pour se rendre à Cap-aux-Meules de façon spontanée puisque les touristes réservent souvent la vingtaine de places disponibles.

Le traversier Ivan-Quinn fait deux allers-retours quotidiennement entre l'île d'Entrée et l'île du Cap aux Meules, sauf le dimanche. Il est la propriété de la STQ, mais est opéré par la CTMA.

Le député Joël Arseneau estime que le mandat de la Société des traversiers consiste d'abord à desservir la population locale avant la clientèle touristique, d’autant plus que plusieurs services ne sont pas disponibles à l’île d’Entrée. On y retrouve seulement une petite épicerie-dépanneur, mais aucune station-service ou quincaillerie.

Le transport des passagers est assuré par l’État du Québec avec l’objectif premier et prioritaire de desservir la population résidente.

Joël Arseneau, député des Îles-de-la-Madeleine

Pour les résidents de l'île d'Entrée, explique Joël Arseneau, lorsqu'il est question du transport maritime, pour eux, c'est une question de services essentiels de se rendre dans l'archipel. Puisque les places sont limitées, je pense que la STQ doit trouver le moyen de s'assurer que ce soit d'abord les résidents de l'endroit qui ont un accès prioritaire au traversier.

Le résident de l'île d'Entrée, Olivier Renaud, a sensibilisé les élus madelinots au problème d’accès. Il raconte s'être souvent buté à des traversées inaccessibles depuis le début de l'été et exige, à court terme, que des places soient réservées à ses concitoyens.

Cette semaine, le Ivan-Quinn était rempli, toutes les places avaient été réservées, dit-il.

Traversier Ivan-Quinn aux Îles-de-la-Madeleine

Le traversier Ivan-Quinn a une capacité de 45 passagers et de 2 véhicules en temps normal, mais celle-ci a été réduite de moitié en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

C’est une gymnastique assez complexe pour les résidents. C'est pas agréable pour personne, quand on voit que tout est réservé et qu'on n'a pas le choix de tout changer nos plans.

Olivier Renaud, résident de l'île d'Entrée

Dans le contexte où il y a un fort achalandage touristique, poursuit M. Renaud, même si on fait une réservation, on peut se retrouver assez régulièrement dans l’incapacité de traverser pour rentrer à la maison ou de sortir pour faire une commission anodine. Il y a 1001 raisons de se rendre à Cap-aux-Meules. On parle de sortir de l’île d’Entrée pour aller acheter du gaz par exemple, ce n’est pas un voyage qu’on prévoit longtemps à l’avance comme un touriste le fait pour un voyage.

Olivier Renaud devant la mer en noir et blanc.

Le Madelinot Olivier Renaud possède une maison sur l'île d'Entrée depuis le printemps 2019. Il déplore les modalités d'accès au traversier pour les résidents.

Photo : Facebook Olivier Renaud

Olivier Renaud soutient que le problème n’est pas nouveau, mais qu’il est exacerbé cette année en raison de la capacité réduite du nombre de passagers du navire cet été. Selon lui, il est temps de revoir complètement les modalités d’accès et la politique tarifaire du traversier pour favoriser le développement de l’île d'Entrée.

Un champ de l'île d'Entrée avec des maisons à l'arrière

Les résidents de l'île d'Entrée se rendent régulièrement à Cap-aux-Meules, car peu de services sont offerts sur leur île isolée.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le député Joël Arseneau invite la STQ à aborder l’enjeu de l’accès à l’île d’Entrée lors de la prochaine rencontre du comité consultatif régional et demande à y être invité à titre d’observateur.

La STQ dit suivre la situation de près. Nous sommes bien au fait des enjeux soulevés par M. Arseneau et nous avons eu des discussions avec son équipe à ce sujet. Nous analysons actuellement la situation et nous aviserons notre clientèle dès qu’une décision sera prise, indique Alexandre Lavoie, porte-parole de la STQ.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale