•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un magasin de tissus voit sa clientèle augmenter en temps de pandémie

Une rangée de rouleaux de tissu.

Selon Santé Canada, les masques en tissu devraient avoir au moins deux couches de tissu à mailles serrées, comme le coton ou le lin.

Photo : Radio-Canada / Nathan Gross

La clientèle du magasin de tissus Marshall, dans le sud d’Edmonton, est passée de 20 à 30 % depuis le début de la pandémie.

Le gérant de ce magasin familial, Patrick O'Shaughnessy, dit que la fabrication artisanale des masques a provoqué une embellie économique dans cette niche de l'industrie du textile.

Un homme organise des rouleaux de tissu sur un rayon.

Patrick O'Saughnessy travaille dans le magasin de tissu, Marshall situé à Edmonton. Les deux autres magasins sont à Winnipeg et à Lethbridge.

Photo : Radio-Canada / Nathan Gross

Soixante-quinze pour cent des personnes qui franchissent maintenant nos portes viennent exclusivement pour obtenir du matériel pour coudre des masques comme des tissus en coton ou en lin, des élastiques et même du matériel pour fabriquer des filtres, dit M. Ochaughnessy.

Le spécialiste du tissu a peu de conseils techniques à offrir, mais rappelle que les masques sont très faciles à fabriquer, car plusieurs patrons sont offerts gratuitement sur Internet. Santé Canada donne quelques recommandations pour la fabrication de masques sur son site et propose de suivre les indications de l'Association française de normalisation (Nouvelle fenêtre).

Une main tient un carré de tissu, de l'élastique et un rouleau.

La vente de matériel pour fabriquer des masques en tissu a explosé dans le magasin Marshall à Edmonton.

Photo : Radio-Canada / Nathan Gross

Patrick O'Shaugnessy ajoute toutefois que les couturiers amateurs devraient en profiter pour s’amuser et être créatifs, mais que le plus important est de bien choisir son matériel : La majorité des acheteurs préfèrent les tissus en coton, car c’est une fibre naturelle qui est plus respirable et plus confortable.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !