•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Où faut-il porter un masque en Alberta?

Des masques sur une table.

Le 30 juillet 2020, l'Alberta comptait en tout 10 716 cas de COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Photo : getty images/istockphoto / mihalec

Plusieurs villes de la province ont adopté des mesures obligeant les gens à porter un couvre-visage dans certains lieux, afin de « limiter la propagation du virus ». Voici un tour d’horizon des endroits ou vous devrez désormais porter un masque, ou risquer une amende.

Calgary

À compter du 1er août, les masques doivent être portés dans tous les lieux publics de Calgary, à moins d’être séparé d'une personne par un écran plastifié, un bouclier ou une autre barrière.

Les espaces publics comprennent tout bâtiment, toute structure ou tout autre espace clos auquel le public a accès de plein droit, par exemple les épiceries et les centres commerciaux. Le règlement s'applique aux transports en commun, aux taxis et aux Uber.

La règle sera appliquée dans les installations de l'Université de Calgary, dans les lieux de culte et à l'aéroport, où des contrôles de température sont effectués depuis le 30 juillet.

Les masques ne seront pas obligatoires dans les écoles ou les garderies.

Les gens ne seront pas non plus tenus de porter des masques lorsque cela les empêche de fournir ou de recevoir un service, ce qui signifie que, à Calgary, il se sera pas nécessaire de porter de masque dans une salle de sport, pour manger ou prendre un verre. Certaines entreprises de service ont néanmoins le droit d’exiger l'utilisation d'un masque dans une partie de leurs installations.

Si l’obligation ne s’applique pas à l'extérieur, la Ville recommande fortement de porter un masque s’il est impossible de maintenir une distance physique de 2 mètres.

Autres exceptions à l'utilisation obligatoire des masques :

  • les enfants de moins de 2 ans
  • les personnes ayant des contre-indications médicales
  • les personnes incapables de placer, d'utiliser ou de retirer un masque facial en toute sécurité sans aide
  • les personnes qui soignent ou accompagnent une personne handicapée lorsque le port d'un masque nuirait à l'adaptation du handicap de la personne

Bien que la Ville affirme que son objectif est une approche éducative, les personnes qui ne respectent pas le règlement pourraient être soumises à une amende de 50 $. Les entreprises pourraient recevoir une amende de 200 $ pour ne pas avoir affiché la signalisation appropriée.

La Ville a annoncé qu'elle distribuerait 500 000 masques jusqu'à épuisement des stocks dans des zones publiques concernées.

Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Edmonton

Les couvre-visages seront obligatoires dans tous les espaces publics intérieurs d'Edmonton à compter du 1er août.

Le règlement municipal oblige les gens à en porter un en tout temps lorsqu'ils se trouvent dans des lieux publics fermés ou intérieurs et dans les transports en commun. La mesure concerne les espaces intérieurs qui sont à la fois publics et privés.

Les personnes ne respectant pas la mesure pourraient faire face à des amendes de 100 $.

Les administrateurs de la Ville ont déclaré qu'ils commenceraient par une campagne de sensibilisation et d'information, suivie d'avertissements avant de recourir à des amendes.

Exceptions au règlement :

  • les enfants de moins de 2 ans
  • les personnes travaillant à l'intérieur ou dans une piscine
  • les personnes ayant des contre-indications médicales
  • les personnes qui mangent ou qui boivent

Les écoles, les établissements de santé et les garderies seront également exemptés du règlement, puisqu'ils relèvent de la compétence provinciale.

Banff

Les masques sont obligatoires dans les espaces publics intérieurs de Banff, ainsi qu'à l'extérieur le long de la rue principale de la ville à compter du 31 juillet.

Le règlement exclut les écoles, les hôpitaux, les garderies, les personnes ayant des contre-indications médicales, et celles qui font du sport.

Les contrevenants au règlement risquent une amende de 150 $.

Chestermere

Les masques sont obligatoires à Chestermere lorsqu'un employé et un client se trouvent à moins de 2 mètres l'un de l'autre.

Première Nation de Fort McKay

La Première Nation du nord de l'Alberta a adopté une politique de masque obligatoire après le premier cas positif dans la communauté, le 12 juillet dernier.

Les membres de la Première Nation ont le droit de sortir une fois par jour de la communauté, et les voyages au sein de la communauté sont fortement déconseillés.

Lethbridge

Les personnes qui utilisent les transports en commun seront tenues de porter un masque à Lethbridge à compter du 4 août.

La Ville a annoncé que des masques gratuits seront fournis aux usagers qui n'en possèdent pas. Le conseil municipal examinera également la possibilité d’obliger le couvre-visage dans les espaces publics intérieurs si le nombre de cas continue d'augmenter.

Okotoks

La Ville d'Okotoks envisage d'exiger le port de masques à l'intérieur des installations municipales et des transports en commun. Le vote final sur la question est prévu le 17 août.

Cochrane

Si le nombre de cas actifs de COVID-19 à Cochrane s'élève à 10 ou plus, les masques deviendront obligatoires dans les lieux publics intérieurs ou les véhicules publics de la Ville.

La mesure obligatoire sera annulée lorsque le nombre de cas actifs sera inférieur à 10 pendant 14 jours consécutifs.

Médicine Hat

Les masques ne sont pas obligatoires à Medicine Hat, mais leur utilisation est encouragée dans les transports en commun.

Red Deer

La Ville n'applique actuellement pas de mesure sur l'utilisation obligatoire des masques, mais cette décision est sujette à changement, si le nombre de cas de personnes infectées augmente ou que Services de Santé Alberta le recommande pour la ville.

Airdrie

Airdrie ne rend pas les couvre-visages obligatoires, mais le conseil municipal a demandé à l'administration de préparer un règlement qu'il mettra en place si le nombre de cas de COVID-19 augmente.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Santé publique