•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Moins d'abandons de chats et de chiens et plus d'adoptions durant la pandémie

Un chien et un chat collés l'un sur l'autre, couchés sur un sofa.

Les animaux domestiques ont été prisés durant le confinement.

Photo : iStock

Les cages de la Société protectrice des animaux (SPA) de Québec sont pratiquement vides. Durant la pandémie, les abandons d'animaux domestiques ont chuté et les adoptions ont augmenté.

Vendredi, seulement sept chats étaient disponibles pour l'adoption à la SPA, alors que l'an dernier les 30 cages étaient pleines. Aucun chien n'était dans les locaux de la Société.

Ce qu’on constate, on pense que c’est la pandémie, il y a environ un tiers de moins des abandons, et du côté des adoptions, on a de la difficulté presque à conserver des animaux, souligne le directeur général, Félix Tremblay.

Les animaux domestiques ont fait bien des heureux durant le confinement. C’est un phénomène que l’on constate à beaucoup d’endroits. Je parle avec d’autres refuges, au Québec, au Canada, tout le monde voit la même chose : moins d’abandons, plus d’adoptions, ajoute-t-il.

Chat gris l'air triste

Un chat qui s'endort

Photo : Radio-Canada / Julie Mainville

Un marché aux puces bondé

La SPA organise d'ailleurs un marché aux puces samedi, lors duquel plusieurs items pour animaux domestiques seront vendus. L’événement mensuel n'avait pas eu lieu depuis six mois.

Quand les gens abandonnent un animal, ils vont amener ce qui vient avec l’animal, la cage, les bols, la laisse, le collier, les jouets, un paquet de trucs, et nous on ramasse ces objets-là dans le but de leur donner une deuxième vie, explique Félix Tremblay.

L'entrepôt de la Société déborde et le directeur général croit que les citoyens seront au rendez-vous.

Même si la SPA se réjouit des baisses du nombre d'adoption, M. Tremblay espère que les citoyens adoptent pour les bonnes raisons.

Ce qu'on ne souhaite pas, c'est que des gens adoptent des animaux sur un coup de tête, pour des raisons égoïstes, ça généralement, ça ne fait pas bon ménage, et ce n’est pas bon pour l’animal, souligne-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Animaux de compagnie