•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Directeur général des élections de l’Alberta impose une amende de 20 000 $

Une salle de banquet prête à accueillir des invités.

Les deux rassemblements au profit de Jason Kenney organisés par Tariq Chaudhry auraient eu lieu dans cette salle de réception d'Aria Banquets, à Edmonton.

Photo : Aria Banquets

Audrey Neveu

Une amende de 20 000 $ a été imposée au propriétaire d’une salle de réception d’Edmonton. Bhupinder « Roger » Sarna devra payer cette pénalité pour corruption et obstruction à une enquête du Directeur général des élections de l’Alberta.

Bhupinder Sarna est le propriétaire d’Aria Banquets, une salle de réception où l'ex-membre du Parti conservateur uni (PCU) Tariq Chaudhry a tenu des rassemblements au profit du premier ministre actuel, Jason Kenney, en 2017 et en 2018. Celui-ci tentait alors de se faire élire chef du Parti conservateur uni avec l'objectif de devenir premier ministre.

Bhupinder Sarna a racheté Aria Banquets à Tariq Chaudhry en 2017. Ce dernier n’a pas répondu à nos demandes d’entrevues pour l’instant.

Le Directeur général des élections de l’Alberta n’était pas disponible immédiatement pour fournir des détails concernant cette amende. Il n'a donc pas pu confirmer si l'amende avait un lien avec l'entreprise Aria Banquets.

Des dépenses au profit de Jason Kenney

À la fin de 2018, Tariq Chaudhry a écrit une lettre au Commissaire aux élections de l’Alberta, avant que celui-ci ne soit limogé par le gouvernement Kenney et que ses responsabilités ne soient transférées au Directeur général des élections. Radio-Canada a confirmé que le commissaire avait ensuite ouvert une enquête.

Dans sa lettre, Tariq Chaudhry allègue que le premier ministre albertain actuel, Jason Kenney, s’est servi de lui pour payer des dépenses électorales. Il y soutient que Jason Kenney lui a fait miroiter qu'il pourrait devenir un candidat du Parti conservateur uni aux élections provinciales d’avril 2019, en échange d'aide pour l'organisation de rassemblements et de recrutement de nouveaux membres du PCU dans la communauté pakistanaise.

Deux factures obtenues par Radio-Canada démontrent qu’il a déboursé 21 076 $ auprès d’Aria Banquets pour deux rassemblements au profit de Jason Kenney, en septembre 2017 et en juin 2018.

Toujours dans cette lettre, Tariq Chaudhry affirme avoir payé 6000 $ de sa poche pour 600 des 1200 nouvelles cartes de membres du Parti conservateur uni qu’il a fait signer.

Dans une déclaration sous serment, M. Chaudhry alléguait qu’il a tenté de donner cet argent à Jason Kenney lors d’un des deux rassemblements. M. Kenney m’a demandé si les 6000 $ que j’avais étaient en argent comptant et m’a dit qu’il s’arrangerait pour que quelqu’un vienne les chercher chez moi plus tard, écrit-il.

Les règles du Parti conservateur uni interdisent à quelqu’un de payer la carte de membre d’une autre personne qui ne fait pas partie de sa famille immédiate.

Tariq Chaudhry.

Tariq Chaudhry estime avoir été induit en erreur par Jason Kenney.

Photo : Carolyn Dunn

Tariq Chaudhry affirme que Jason Kenney a cessé de répondre à ses appels et à ses messages textes après le deuxième rassemblement.

J'ai l’impression que le Parti conservateur uni et M. Kenney n’étaient pas sincères dans leur promesse de permettre et d’appuyer ma nomination comme candidat du PCU lors de l’élection [provinciale d’avril 2019] dans la circonscription d’Edmonton-Mill Woods et qu’ils se sont servis de moi pour payer des dépenses de la campagne à la direction du parti, affirmait-il dans sa plainte.

Aucune des allégations de Tariq Chaudhry n’a encore été confirmée par les enquêtes en cours.

D’autres enquêtes liées à la course à la direction du Parti conservateur uni

Depuis deux ans, le Commissaire aux élections de l’Alberta a imposé plus de 200 000 $ d’amendes à une dizaine de personnes dans le cadre de son enquête sur des allégations de fraude durant la course à la direction du Parti conservateur uni.

Toutes ces amendes sont liées à l’ex-candidat de cette course Jeff Callaway, qui avait été accusé d'avoir collaboré avec Jason Kenney pour discréditer leur adversaire Brian Jean.

Radio-Canada a aussi confirmé que la Gendarmerie royale du Canada mène deux enquêtes criminelles sur cette course.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Politique provinciale