•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Horacio Arruda porte plainte après la publication de renseignements personnels

Horacio Arruda, le visage sérieux, lors d'une conférence de presse.

Le directeur de la santé publique du Québec, Horacio Arruda.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le directeur national de santé publique du Québec, Horacio Arruda, a porté plainte à la Sûreté du Québec après que des renseignements personnels le concernant se sont retrouvés sur les réseaux sociaux.

Par communiqué, vendredi, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confirmé la nouvelle, d'abord révélée par le réseau TVA.

Le MSSS a pris connaissance de la publication diffusée sur les médias sociaux. Nous déplorons l’existence d’une telle publication à l’endroit de quiconque. Le Dr Arruda a remis les informations entre les mains de la Sûreté du Québec qui fera son enquête. Nous n’avons pas d’autres commentaires pour le moment.

Robert Maranda, Direction des communications du ministère de la Santé et des Services sociaux

Comme le dossier est entre les mains des policiers, le bureau du premier ministre François Legault s'est refusé à tout commentaire, de même que celui du ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé.

Sur les réseaux sociaux, une personne a publié l'adresse de ce qui serait le domicile du Dr Arruda. S'en sont suivis des commentaires d'internautes; l'un a exprimé l'intention d'aller manifester devant chez lui, un autre de lui faire savoir ce qu'il pensait de son travail.

Depuis le début de la pandémie, certains internautes insultent le directeur national de santé publique sur les médias sociaux lorsqu'ils sont en désaccord avec les mesures prises par le gouvernement pour limiter la propagation de la COVID-19.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique provinciale

Politique