•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vision d'avenir qui se précise pour le pont Arthur-Bergeron dans la MRC de La Mitis

Le pont Bergeron enjambe la rivière Mitis

Le pont Bergeron enjambe la rivière Mitis

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Radio-Canada

Des élus, des architectes et des entrepreneurs se sont regroupés aujourd'hui pour discuter de l'avenir du vieux pont Arthur-Bergeron, construit en 1930. Lorsqu'il sera remplacé par une toute nouvelle structure, ils souhaitent qu'une toute nouvelle vocation lui soit accordée, à la hauteur de sa valeur patrimoniale.

La MRC prendra possession du pont d'ici trois à cinq ans, lorsqu’un autre aura été construit par le ministère des Transports.

Un camion traverse le pont.

Construit en 1930, le pont Bergeron fait partie du patrimoine bas-laurentien.

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

La MRC veut faire du pont Arthur-Bergeron une voie cyclable et piétonnière qui relierait les Jardins de Métis au Parc régional de la Rivière Mitis.

Dans le concept, on veut pouvoir quitter tranquillement le parc pour rentrer tranquillement dans les Jardins ou vice-versa, explique le préfet de la MRC de La Mitis, Bruno Paradis. On veut que ça incite les gens à aller de l'un à l'autre, mais on veut aussi en faire un lieu de rencontre pour tous les Mitissiens.

Bruno Paradis, préfet MRC de la Mitis.

Bruno Paradis, préfet MRC de la Mitis

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Il ajoute que selon le document de travail qui a servi de base aux discussions de vendredi, on veut entre autres créer un harmonieux aménagement où se côtoient des plantes sauvages et des plantes cultivées qui rappellent les Jardins de Métis.

Des pivoines sont écloses dans une plate-bande.

Des pivoines aux Jardins de Métis

Photo : Radio-Canada / Laurie Dufresne

La MRC a mandaté la firme d'architecture Option Habitation pour établir les plans du futur pont. L'architecte de renommée mondiale Pierre Thibault, de passage dans la région, a même été invité à donner son avis lors de la présentation du plan par le groupe. M. Thibault collabore depuis 20 ans avec Alexander Reford des Jardins de Métis. Il a aussi aménagé le Parc régional de la rivière Mitis.

Pierre Thibault, architecte.

Pierre Thibault, architecte

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

Il se dit heureux de contribuer à ce brassage d’idées .

[C'est de trouver] comment transformer un pont pour en faire un lieu de rencontre, un belvédère, un endroit pour aller pique-niquer, peut-être une classe pour aller expliquer un écosystème, mentionne-t-il.

Je vois une structure sobre, mais qui va retenir l’attention, qui va donner le goût de revenir, autant aux gens de la région qu’aux gens de passage.

Pierre Thibault, architecte

L’architecte fait valoir que l’idée de récupérer la structure s’inscrit dans la perspective du développement durable, une valeur chère à ses yeux.

Selon l’architecte-paysagiste Étienne Binette, le projet vise à créer des liens avec des sentiers pédestres, des haltes de repos, des points d'information sur l'histoire et la végétation de la région, mais aussi des aspects interactifs pour les visiteurs, qu'ils soient touristes ou résidents. On imaginait justement quelques haltes avec des stations interactives où les gens pourraient disposer des pierres, précise-t-il.

Étienne Binette, architecte-paysagiste et urbaniste, Firme Option-Aménagements.

Étienne Binette, architecte-paysagiste et urbaniste, Firme Option-Aménagements

Photo : Radio-Canada / Alain Fournier

La firme d'architecture ne peut pas donner d'échéancier précis, puisqu'elle est encore à peaufiner les plans, mais elle avance qu'elle pourra présenter un projet final au courant de l'année.

Avec les informations de Marie-Jeanne Dubreuil

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Infrastructures