•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Huit choses à savoir pour la rentrée scolaire en septembre au Manitoba

De jeunes élèves assis dans une salle de classe. Les pupitres sont positionnés à deux mètres de distance les uns des autres.

La disposition des pupitres dans les salles de classe sera modifiée de sorte à respecter les deux mètres de distance recommandée entre les tables.

Photo : AFP/Getty Images / FREDERIC J. BROWN

Radio-Canada

La province a annoncé jeudi que les enfants retourneront bel et bien en classe dès septembre, mais que cette rentrée sera particulière. Voici huit choses à savoir pour bien se préparer à la reprise des cours.

Fréquences et capacités

Les élèves de la maternelle à la 8e année seront en classe à temps plein ainsi que ceux de tous les élèves ayant des besoins spéciaux.

En ce qui concerne les élèves de la 9e à la 12e année, il pourrait y avoir des cours à distance. La province mise sur une approche progressive avec pour but d’arriver éventuellement à une présence en classe cinq jours par semaine.

Configuration des salles de classe

La disposition des pupitres dans les salles de classe sera modifiée de sorte à respecter les deux mètres de distance recommandée entre les pupitres.

Des places seront attribuées dans la mesure du possible et de nombreux élèves, en particulier les plus jeunes, resteront avec leur camarade de classe tout au long de la journée.

Des pupitres sont positionnés à deux mètres de distance l'un de l'autre.

Dans les écoles où il ne sera pas possible de respecter la distanciation physique, les élèves seront regroupés en cohorte de 75 jeunes maximum.

Photo : Gracieuseté : Commission scolaire René-Lévesque

Les enseignants passeront de classe en classe pour différentes matières afin de limiter le déplacement des élèves et minimiser les risques de contamination en cas d’infection.

Transport

Les autobus scolaires seront disponibles, mais les autorités sanitaires encouragent les parents à conduire eux-mêmes leurs enfants à l’école.

Chaque division scolaire organise son service de transport et les responsables soutiennent que les autobus seront disponibles pour les jeunes qui en auront besoin. Les zones de débarquement dans les écoles pourront être modifiées afin d’éviter les bouchons à l’entrée.

En cas de symptômes

Les élèves qui présentent des symptômes, aussi minimes soient-ils, devront rester à la maison et les notes de maladie ne seront pas nécessaires.

La province s’attend à un taux d’absentéisme plus élevé cette année en raison de la COVID-19. Il en va de même pour les enseignants qui pourront compter sur l’appui des suppléants en cas d’absence.

Si jamais la situation au Manitoba se détériore, les autorités sanitaires indiquent qu'une limitation de mobilité pourrait être imposée aux suppléants. Dans ce cas, ces derniers seront contraints à travailler dans un nombre réduit d’écoles.

Plan pour les enfants ayant des problèmes de santé

Des options d’apprentissage à distance seront disponibles pour les élèves dont le système immunitaire est affaibli.

Des accommodements seront faits pour ceux qui ont des problèmes de santé. Les familles et les services d'éducation de la province travaillent sur des lignes directrices avec les divisions scolaires.

Gymnastique et sports

Le cours de gymnastique aura lieu à l’extérieur si possible. Dans les cas où une classe ne pourra pas être donnée à l'extérieur, elle le sera à l'intérieur, mais avec une obligation de respecter la distanciation physique.

La province a déjà élaboré des lignes directrices pour les sports scolaires et les responsables de la ligue se réunissent sous peu pour discuter de leur mise en œuvre.

Le ministre de l’Éducation du Manitoba reconnaît qu’il pourrait être plus difficile d’assurer les règles de distanciation physique avec les sports d’équipe comme le basketball et le football. Ce n’est peut-être pas pratique , avoue-t-il.

Le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen, dans un couloir.

Le ministre de l'Éducation, Kelvin Goertzen.

Photo : Radio-Canada / Jeff Stapleton / CBC

Assurer la sécurité des élèves

Les responsables provinciaux de la santé ont travaillé avec les divisions scolaires sur diverses mesures pour assurer que les jeunes qui seront en classe seront en sécurité.

Un protocole de lavage des mains, de nettoyage et de distanciation sera mis en place dans chaque division scolaire. Les produits de nettoyage des mains seront disponibles dans les écoles et dans les autobus.

Les jeunes ne seront pas autorisés à partager leur repas ou collation et leur matériel scolaire avec leurs camarades. Des restrictions pourront également être imposées en ce qui concerne l’utilisation des casiers.

Le port du masque ne sera pas obligatoire.

Les enfants subiront-ils des tests de dépistage?

Les autorités sanitaires recommandent fortement aux parents de faire tester les enfants qui sont malades.

Si un élève reçoit un test positif à la COVID-19, l’enquête normale de traçage des contacts se fera. L’élève ne sera pas autorisé à retourner en classe pendant au moins 10 jours après l’apparition des symptômes.

En cas d’éclosion dans une école, la santé publique décidera de la directive à suivre et s’il faut fermer l'école ou pas.

La province souligne que le plan de retour en classe tel que présenté jeudi pourrait changer d’ici le mois de septembre selon l’évolution de la pandémie.

Avec des informations de Bryce Hoye

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Éducation