•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Course à la chefferie du PQ : Sylvain Gaudreault rend visite aux Madelinots

Visage de Sylvain Gaudreault, candidat à la chefferie du Parti québécois.

Le candidat à la chefferie du Parti québécois Sylvain Gaudreault sera aux Îles-de-la-Madeleine jusqu'à lundi.

Photo : Radio-Canada

Le candidat à la direction du Parti québécois (PQ) et député de Jonquière, Sylvain Gaudreault, est de passage aux Îles-de-la-Madeleine dans le cadre de sa tournée estivale du Québec.

Jusqu'à lundi, Sylvain Gaudreault sillonnera l’archipel madelinot pour tenter de gagner des appuis dans la course à la chefferie du PQ. Il sera accompagné du député des Îles-de-la-Madeleine, Joël Arseneau, qui l’appuie en vue du vote.

Le but, explique Sylvain Gaudreault, c’est d’aller à la rencontre des militants et des militantes du Parti québécois des Îles-de-la-Madeleine, tout en respectant les mesures de santé publique, et écouter leurs préoccupations.

Samedi, l’ex-ministre des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire s'arrêtera à la marina de Havre-aux-Maisons, au Resto-Bar chez Jack, au Marché du Village, au Fumoir d'antan, au Café de la Grave et à la microbrasserie À l’abri de la tempête.

Sylvain Gaudreault affirme être particulièrement préoccupé par l’érosion des berges. Il se rendra sur le sentier du Littoral pour constater l’ampleur du phénomène sur les falaises du centre-ville de Cap-aux-Meules.

Une partie d'un sentier est détruite par l'érosion et entourée d'une clôture

Le sentier du Littoral est impraticable à plusieurs endroits en raison de l'érosion côtière.

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

Le candidat à la chefferie se dit également sensible aux enjeux de télécommunications. On sait qu’il y a eu un problème avec les fameux câbles sous-marins, donc il faut aller chercher des garanties pour l’avenir, affirme Sylvain Gaudreault.

Le député de Jonquière souhaite aussi discuter de l’enjeu des transports et de l’accessibilité au territoire madelinot.

Dans un contexte d’urgence comme celui qu’on vit présentement, on constate que les Îles sont très dépendantes du bon vouloir des provinces maritimes, soutient Sylvain Gaudreault. Ça n’a pas de sens, c’est un territoire québécois! Il va falloir qu’on regarde les alternatives pour une communication entre le Québec et les îles de la Madeleine par la mer.

Je pense que le gouvernement n’a pas été cherché assez de garanties pour permettre la liaison directe entre les îles et le reste du Québec.

Sylvain Gaudreault, candidat à la chefferie du Parti québécois

Une lutte à quatre

Quatre candidats se font la lutte pour diriger le Parti québécois, soit Sylvain Gaudreault, Frédéric Bastien, Guy Nantel et Paul St-Pierre Plamondon.

La députée de Gaspé, Méganne Perry Mélançon, et le député madelinot, Joël Arseneau, ont déjà donné leur appui à Sylvain Gaudreault. Quant au député de Bonaventure, Sylvain Roy, il n’a pas encore affiché publiquement ses couleurs.

Sylvain Gaudreault prévoit s’arrêter en Gaspésie avant la fin de la course à la direction du Parti québécois. Le vote pour désigner le futur chef est prévu pour le 9 octobre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Politique provinciale