•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une éclosion de salmonellose dans 5 provinces liée à des oignons des États-Unis

Une personne dont on ne voit que les mains qui, à l’aide d’un grand couteau, hache un oignon rouge sur une planche de bois.

Les provinces touchées par cette éclosion de salmonellose sont la Colombie-Britannique, l’Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba et l’Ontario.

Photo : Radio-Canada / Colombe Fortin

Après avoir déterminé que les oignons rouges importés des États-Unis sont probablement la cause de l’éclosion de salmonellose qui touche actuellement cinq provinces, l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) et ses partenaires provinciaux mettent en garde la population contre leur consommation.

L’organisme fédéral recommande à la population de la Colombie-Britannique, de l'Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba et de l'Ontario de ne pas manger d’oignons rouges importés des États-Unis.

Il souligne que cet avertissement porte également sur les produits alimentaires comme des salades, des sandwichs, des roulés ou des trempettes contenant ces oignons rouges crus.

Les autorités sanitaires demandent aux détaillants et aux restaurateurs dans ces provinces de s’abstenir d’utiliser, de vendre ou de servir ces produits.

En date du 30 juillet, un nombre total de 114 cas confirmés d'infection liée à cette éclosion étaient recensés au pays, soit 43 en Colombie-Britannique, 55 en Alberta, 13 au Manitoba, 2 en Ontario. Un cas a également été signalé à l'Île-du-Prince-Édouard, mais la personne s'était rendue en Alberta avant de tomber malade.

Aucun cas confirmé lié à cette éclosion n’est enregistré en Saskatchewan, selon l’ASPC. Toutefois, l’agence souligne que les autorités sanitaires de cette province mènent une enquête sur quelques cas.

L’organisme fédéral affirme que, sur les cas confirmés, 16 personnes ont été hospitalisées, mais qu'on ne recense pas de mort. Ces personnes sont âgées de 3 à 100 ans, et 56 % d'entre elles sont des femmes.

L’ASPC rappelle que n’importe qui peut contracter la salmonellose, mais que les nourrissons, les enfants, les aînés et les personnes dont le système immunitaire est affaibli ont un risque accru de maladie grave en raison de leur système immunitaire fragile. La plupart des malades se rétablissent complètement après quelques jours.

Les symptômes d’une infection à la salmonelle apparaissent habituellement de 6 à 72 heures après l’exposition. Il s'agit de fièvre, de frissons, de diarrhée, de crampes abdominales, de maux de tête, de nausées et de vomissements.

L’ASPC conseille aux consommateurs de jeter immédiatement tous les produits rappelés.

Elle précise que les enquêteurs du Canada et des États-Unis continuent de travailler ensemble afin de déterminer les éléments qui permettraient de détecter d’autres sources qui pourraient être liées à l'infection ou d’aider à trouver la cause de la contamination des oignons rouges.

Les oignons rouges cultivés au Canada ne sont pas touchés par cet avis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !