•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'opposition officielle accuse le gouvernement saskatchewanais de manquer de transparence

Debout devant un micro, Ryan Meili répond aux questions.

En point de presse jeudi, le chef du Nouveau Parti démocratique, Ryan Meili, a critiqué le gouvernement sur le port du masque, la rentrée scolaire et son plan de réouverture de l'économie.

Photo : La Presse canadienne / Mark Taylor

Radio-Canada

Le chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan (NPD), Ryan Meili, a affirmé en conférence de presse jeudi que le gouvernement n’en fait pas assez alors que le nombre de cas de COVID-19 se multiplie dans la province.

Ryan Meili a attaqué la transparence du gouvernement notamment au sujet de sa politique sur les masques obligatoires, la rentrée scolaire de cet automne et son plan de réouverture de l'économie.

En ce qui concerne le port du masque obligatoire en Saskatchewan, le chef de l’opposition a déclaré que les recommandations du gouvernement ne sont pas assez claires et qu’il est difficile pour la population de savoir quand porter un masque.

Il a également noté que des discussions ont lieu présentement dans d’autres juridictions, notamment au niveau municipal, à ce sujet. Cela fait partie des discussions que nous devons avoir, a-t-il dit.

Ryan Meili a demandé au gouvernement d’aller plus loin que sa directive de porter un masque lorsque la distanciation physique est impossible. Selon lui, le gouvernement devrait établir une liste des établissements et des lieux spécifiques.

Casse-tête du retour en classe

Le chef du NPD a aussi abordé la rentrée scolaire lors de son point de presse de jeudi. Il a souligné que de nombreux parents de la province s'inquiètent du manque de directives de la part du gouvernement.

Il ne reste que trois semaines avant que les employés retournent dans les écoles pour préparer la rentrée scolaire et un mois avant que nos enfants soient de retour sur les bancs de l’école et nous n’avons aucune information de la part du gouvernement, a-t-il déploré.

Ryan Meili a appelé le gouvernement à augmenter le nombre de tests de dépistage et à en réduire le temps d’attente avant de rouvrir les écoles de la province.

Manque de transparence

Selon Ryan Meili, le gouvernement doit également être plus transparent dans ses intentions si jamais une deuxième vague frappait la province.

Il lui a demandé de fournir les critères qui pourraient pousser les autorités gouvernementales à freiner sa réouverture économique.

Nous semblons n'avoir qu’un plan, et ce plan, c’est d’aller de l’avant, peu importe la situation.

Ryan Meili, chef du Nouveau Parti démocratique de la Saskatchewan

Quand il s’agit d’introduire des restrictions, nous devons savoir quels sont les seuils atteints qui expliquent cette décision, a-t-il dit.

Le chef du NPD a affirmé que le manque de transparence du gouvernement sur ce front incitait la population saskatchewanaise à croire qu’elle n’avait plus besoin de s’inquiéter de la COVID-19.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Politique provinciale