•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Gatinois accusé d’incitation à la haine et de menaces envers Legault et Trudeau

Kevin Goyette pose pour un égoportrait.

Kevin Goyette est accusé d'avoir incité à la haine et d'avoir proféré des menaces envers le Dr Arruda, le premier ministre François Legault et son homologue fédéral, Justin Trudeau.

Photo : Facebook

Radio-Canada

Un homme de Gatineau fait face à la justice pour incitation à la haine et pour avoir proféré des menaces à l’endroit de Justin Trudeau, de François Legault et du directeur national de la santé publique, Horacio Arruda.

Kevin Goyette fait face à un total de cinq chefs d'accusation. On lui reproche entre autres d'avoir sciemment proféré une menace de causer la mort ou des lésions corporelles aux premiers ministres Legault et Trudeau, de même qu'au Dr Arruda.

Le profil Facebook de l’accusé regorge de contenu à saveur conspirationniste sur la pandémie de COVID-19. Kevin Goyette a publié et partagé des messages, des images et des vidéos sur ce thème sur son fil presque quotidiennement, parfois plusieurs fois par jour, dans les dernières semaines.

Parmi le contenu qu'il a partagé, on trouve notamment des menaces de mort.

L'accusé aurait tenu ces propos aux alentours du 28 juillet. Il a été arrêté par la Sûreté du Québec (SQ) jeudi. Kevin Goyette a d'ailleurs comparu par téléphone vendredi, car il était toujours au poste de la SQ.

M. Goyette fait aussi face à un chef d'accusation pour avoir résisté à son arrestation jeudi.

Un agent du Service de police de la Ville de Gatineau devant un appartement.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une capture d'écran de la vidéo faite par Kevin Goyette lors de son arrestation

Photo : Kevin Goyette/Facebook

Le ministère public ne s'est pas opposé à sa remise en liberté, mais il lui impose certaines conditions. Il doit entre autres se présenter au tribunal aux prochaines dates, garder la paix, avoir une bonne conduite, ne pas être en présence des personnes qu'il aurait ciblées dans ses menaces, ne pas utiliser les réseaux sociaux et ne pas posséder d'armes.

Kevin Goyette doit revenir en cour le 11 septembre prochain.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Ottawa-Gatineau

Crimes et délits