•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une dizaine de programmes suspendus au CCNB en raison d'une baisse d'inscriptions

Un étudiant au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (archives)

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) doit suspendre une dizaine de programmes en raison d’une baisse marquée du nombre d’inscriptions, qui serait attribuable à la pandémie.

Étant donné les inscriptions extrêmement faibles dans les programmes, liées à la COVID, on a dû suspendre des programmes. Dans plusieurs des cas, ce sont des programmes de deux ans où la deuxième année continue quand même, explique Pierre Zundel, président-directeur général du CCNB.

En septembre, le CCNB accueillera quelque 1620 étudiants, soit environ 300 de moins que l'an dernier. La baisse de fréquentation de l’établissement se répercutera sur ses finances, en raison d'un manque à gagner important. L’établissement d’enseignement perdrait ainsi 3 millions de dollars, selon M. Zundel.

Le pdg assure toutefois que le CCNB arrivera à équilibrer son budget en diminuant des dépenses déjà ciblées.

Pierre Zundel, président-directeur général du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick.

Pierre Zundel, président-directeur général du CCNB

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Le nombre d'étudiants internationaux de première année, cette année, a diminué des deux tiers. Et donc, dans certains programmes, on n'a tout simplement pas d'inscriptions, précise par ailleurs Pierre Zundel.

Le nombre d'étudiants étrangers passera en effet de 430, l'année dernière, à environ 140 cette année.

L'affiche du campus.

Le campus de Bathurst du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (archives)

Photo : Radio-Canada / François Vigneault

Le programme d'administration des affaires en assurances, normalement offert à Dieppe, est l'un de ceux touchés par une baisse des inscriptions. Parmi les autres programmes qui feront relâche cette année, notons ceux en électricité à Edmundston, mécanique de camions à Bathurst et technique de comptabilité à Campbellton.

Aucun employé ne sera mis à pied, affirme toutefois la direction. Les enseignants dont le programme ne sera pas offert cette année seront plutôt affectés à des unités de recherche appliquée ou à d'autres fonctions afin de garder la capacité, lorsque la situation va s'améliorer, de pouvoir redémarrer les programmes, affirme Pierre Zundel.

Près de 80 programmes d'enseignement sont normalement offerts dans l'un ou l'autre des cinq campus du CCNB.

D'après le reportage de François Vigneault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Enseignement collégial