•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba enregistre deux nouveaux cas de COVID-19 jeudi

Une infirmière portant une visière et un masque effectue un test de dépistage de la COVID-19.

Le temps de traitement des tests est toujours de 24 à 48 heures au Manitoba, indique le Dr Brent Roussin.

Photo : Radio-Canada / Martin Toulgoat

Radio-Canada

Deux nouveaux Manitobains ont contracté la COVID-19, annoncent les autorités sanitaires jeudi. Il s’agit de deux hommes dans la trentaine qui vivent dans la région sanitaire Prairie Mountain.

La source de l’infection d’un de ces deux cas n’a toujours pas été identifiée par les autorités sanitaires de la province.

Parmi les 14 cas annoncés cette semaine, trois sont liés à des voyages et quatre sont des proches de personnes ayant voyagé.

Selon le médecin hygiéniste en chef du Manitoba Brent Roussin, seuls trois cas parmi ceux annoncés ces dernières semaines sont liés à une transmission communautaire ce qui représente 11 % des cas.

Six personnes sont hospitalisées et quatre sont aux soins intensifs. Le Manitoba compte en ce moment 76 cas actifs, et 325 personnes sont guéries de la maladie.

Le nombre de morts reste de huit personnes. Le total de cas probables et positifs depuis le début de la pandémie est de 409.

Le médecin hygiéniste en chef, Brent Roussin, précise que 1179 tests de dépistage ont été menés mercredi, ce qui porte à 87 548 le nombre total de tests effectués depuis le début de février.

Notant que des gens sont frustrés face aux délais pour obtenir les résultats de leurs tests, Brent Roussin explique que le temps de traitement reste de 24 heures malgré l’augmentation du volume de tests, mais des délais additionnels pour le transport des échantillons peuvent expliquer certains retards ainsi que des délais dans la saisie des résultats des tests dans le système.

On travaille là-dessus, dit-il. Les résultats positifs sont rapportés le plus rapidement possible aux intéressés.

La COVID-19 va rester pendant des mois et peut-être des années, indique le médecin. On doit trouver un équilibre entre les risques posés et le maintien des activités de la population.

Continuer d’agir de façon sécuritaire est un changement d’état d'esprit, dit-il, mais il faut trouver un équilibre pour permettre des choses aussi fondamentales que d’aller à l’école.

La province a annoncé jeudi un retour en classe en septembre pour l'ensemble des élèves du Manitoba, une décision que le Dr Roussin appuie dans la mesure où les règles sanitaires sont respectées et où des ajustements, tels que la mise en place de cohortes d'élèves, peuvent être implantés là où ils sont nécessaires.

En prévision de la fin de semaine qui s’en vient et du jour férié lundi, Brent Roussin demande aux Manitobains de s'en tenir aux mesures sanitaires, de limiter les rassemblements, d'éviter les contacts prolongés à l'intérieur avec d’autres personnes et de rester à la maison si vous avez des symptômes, aussi bénins soient-ils.

Il faut rester bienveillants les uns envers les autres, répète-t-il. Stigmatiser les gens, la honte, ne sert à rien.

Il rappelle aussi que les gens qui doivent se faire tester sont ceux qui ont été en contact avec une personne infectée ou qui ont des symptômes. Autrement, il n'est pas utile de se faire tester, sauf si un professionnel de la santé le recommande.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé publique