•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Résolu réaffirme que la fermeture de l'usine de Baie-Comeau est temporaire

Le papier fabriqué à Baie-Comeau est surtout exporté en Amérique du Sud.

L'usine de papier journal de Baie-Comeau est fermée depuis la fin du mois de mars (archives).

Photo : Radio-Canada / Benoît Jobin

Radio-Canada

Après avoir laissé planer le doute, Produits forestiers Résolu (PFR) réaffirme que la fermeture de ses usines est temporaire.

Si les 250 employés de la papetière de Baie-Comeau sont au chômage depuis le début de la pandémie, PFR travaille à la reprise des activités de l'usine, affirme le porte-parole, Louis Bouchard.

On est en train de voir comment va se rétablir le marché, comment va se rétablir la demande. De quelle façon est-ce que nos clients vont ajuster leurs inventaires. Quelles tendances vont demeurer, quelles tendances vont disparaître suite à la fin de cette crise-là, soutient Louis Bouchard.

Doute sur la reprise des activités

Jeudi, le président et chef de la direction de l'entreprise, Yves Laflamme, avait laissé planer le doute sur la reprise des activités.

[Ces interruptions] sont encore temporaires. Il est très difficile d'évaluer si certaines d'entre elles deviendront permanentes.

Yves Laflamme, président et chef de la direction, PFR

Il est assez clair, pas seulement pour Résolu, que le marché dans son ensemble ne reviendra pas à ce qu'il était il y a environ trois mois, a soutenu M. Laflamme en conférence téléphonique avec des analystes alors qu'il présentait les résultats du deuxième trimestre.

Recul au deuxième trimestre

Produits forestiers Résolu signale un recul de son bénéfice net au deuxième trimestre, qui est passé en un an de 25 millions de dollars, soit 0,27 $ par action, à 6 millions de dollars, ou 0,07 $ par action.

Les ventes du trimestre clos le 30 juin ont atteint 612 millions de dollars, en baisse de 143 millions de dollars par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent.

Yves Laflamme explique que la pandémie de COVID-19 et le ralentissement économique qui en découle ont entraîné une incertitude sans précédent sur les marchés. Il fait toutefois remarquer que les liquidités se sont améliorées pour atteindre 396 millions de dollars et que la dette de la multinationale montréalaise de la foresterie a été réduite de 191 millions de dollars.

Sur la Côte-Nord, PFR possède l'usine de papier journal à Baie-Comeau et la scierie des Outardes.

Avec des informations de Marc-Antoine Mageau

Avec les informations de Radio-Canada avec La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Emploi