•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Sudbury évoque un reconfinement partiel

Photo du maire de Sudbury, Brian Bigger

Le maire de Sudbury, Brian Bigger

Photo : CBC

Radio-Canada

Le maire du Grand Sudbury, Brian Bigger, évoque la possibilité d’un reconfinement alors que Santé publique Sudbury et districts affiche 21 cas actifs sur son territoire.

[Retourner à l’étape 2] n’est pas nécessairement quelque chose que quiconque veuille, mais si l’on continue à ce rythme, évidemment, il y aura un point où il faudra revenir en arrière, dit le maire.

Tout est sur la table.

Brian Bigger, maire de la ville du Grand Sudbury

Le maire s’est exprimé sur la question en entrevue à Radio-Canada jeudi, alors que la santé publique de Sudbury avait annoncé 18 nouveaux cas depuis lundi.

Les 10 nouveaux cas annoncés mercredi soir représentent la plus grande augmentation en une seule journée à Sudbury depuis le début de la pandémie.

C’est une préoccupation majeure. Ça veut vraiment dire que l’on doit être particulièrement vigilants et suivre les recommandations de la santé publique, affirme le maire Bigger.

Le maire à lui seul n’a cependant pas l’autorité de reconfiner la région.

La décision de passer d’une étape à une autre du déconfinement doit être prise par le gouvernement provincial, le bureau de santé publique et le palier municipal.

Ce n'est pas une décision qui est prise juste par une personne qui décide "Oh, je vais fermer ça".

Ginette Cyr, infirmière-hygiéniste à Santé publique Sudbury et districts

Si on fait une décision au niveau de la municipalité, ils n’ont pas toujours les connaissances de santé publique et vice-versa, dit Ginette Cyr. C’est vraiment une décision de groupe.

La docteure Penny Sutcliffe debout derrière un micro dans un studio de Radio-Canada.

La médecin-hygiéniste en chef de Santé publique Sudbury et districts, la Dre Penny Sutcliffe.

Photo : Radio-Canada / Zacharie Routhier

La médecin-hygiéniste en chef de Santé publique Sudbury et districts, la Dre Penny Sutcliffe, ne s’est pas encore exprimée sur la possibilité d’un reconfinement.

Elle s’est dite toutefois inquiète de l’augmentation récente des cas par voie de communiqué mercredi soir.

Il est encore plus préoccupant de constater qu’on ne connaît pas la source de l’exposition chez 8 de ces 22 nouveaux cas, ce qui signifie que la source de 36 % des nouveaux cas est inconnue, a-t-elle dit.

C’est la preuve que le virus circule toujours dans la communauté, ajoute-t-elle.

Un retour à l'étape deux serait « dévastateur »

Cora DeMarco, présidente de la Chambre de commerce du Grand Sudbury, affirme qu'un retour à l'étape deux du déconfinement, qui forcerait certaines entreprises à fermer de nouveau, ou à réduire leurs activités, aurait un grave impact sur la communauté d'affaires.

Elle souligne que les entreprises ont investi beaucoup de temps et d'argent pour se préparer pour l'étape 3, avec notamment l'achat d'équipement de protection individuelle.

Elle demande au public de faire leur part en respectant les mesures d'hygiène et en soutenant les commerces locaux. On connaît le plan de match, il faut le suivre.

D'après les informations de Bienvenu Senga

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !