•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa serre la vis aux voyageurs en transit vers l'Alaska

Des voitures se suivent à un poste frontalier entre les États-Unis et la Canada.

Les nouvelles mesures restrictives entrent en vigueur le 31 juillet 2020.

Photo : La Presse canadienne / Jonathan Hayward

Radio-Canada

Au 31 juillet 2020, les voyageurs non essentiels transitant par le Canada vers l'Alaska seront soumis à des règles plus strictes et à des conditions d'entrée supplémentaires, annonce l'Agence des services frontaliers du Canada (ASFC).

« Ces mesures sont mises en place pour réduire davantage le risque d'introduction de cas de COVID-19 au pays et pour réduire au minimum la durée du séjour des voyageurs en transit par le Canada », lit-on dans un communiqué publié jeudi.

Les voyageurs non essentiels en provenance des États-Unis, pays durement touché par la pandémie, n'ont pas le droit d'entrer au Canada depuis la fermeture des frontières en mars dernier.

Or, plusieurs craignent que des Américains n'utilisent « la faille de l'Alaska », c'est-à-dire la permission accordée aux voyageurs qui affirment se rendre en Alaska, mais qui s'adonnent ensuite à des déplacements non essentiels sur le territoire canadien.

Les voyageurs en transit vers l’Alaska devront entrer au Canada à l'un des points d'entrée suivants :

  • Colombie-Britannique : Abbotsford-Huntingdon, Kingsgate ou Osoyoos;
  • Alberta : Coutts;
  • Saskatchewan : North Portal.
Notre dossier COVID-19 : ce qu'il faut savoir

Les voyageurs devront apposer une étiquette sous leur rétroviseur pendant la durée du déplacement en territoire canadien. Celle-ci indiquera la date à laquelle les voyageurs doivent quitter le Canada et fournira de l’information au sujet des conditions imposées à l'entrée.

Seuls les arrêts dits essentiels, notamment pour faire le plein d'essence, seront permis.

Les voyageurs devront également porter un masque ou un couvre-visage non médical lors de leur séjour au Canada, à moins d'être seul ou avec des membres de leur famille dans un véhicule privé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !