•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première convention collective pour les employés de l’usine Grande-Baie de Rio Tinto

Il s'agit d'un plan aérien de l 'usine. Il y a plusieurs bâtiments et cheminées sur le site.

L'usine Grande-Baie de Rio Tinto.

Photo : Radio-Canada / Gilles Munger

Radio-Canada

L'usine Rio Tinto de Grande-Baie a maintenant une première convention collective pour les employés de l’entretien. Les employés, membres du syndicat Unifor ont voté à 98 % en faveur de cette entente de principe lors d'une assemblée générale tenue mercredi.

Le nouveau contrat de travail vient protéger les conditions de travail existantes des employés en plus d’améliorer le régime de retraite.Il s'agit de la fin d'une saga de deux ans de négociations, soit depuis la syndicalisation de l'usine.

Le président de la section locale d'Unifor Dany Holmes est satisfait de cette convention.

L'usine Grande-Baie a été 40 ans sans syndicat avec des conditions et un modèle de travail différent des autres installations, avec plus de flexibilité et avec plus de sous-traitance. Avec l'arrivée d'un syndicat ce qui a été compliqué justement dans les négociations ça a été de mettre le tout dans une convention et le maintien de ces avantages-là en étant syndiqué.

Dany Holmes, président de la section locale d'Unifor

Unifor représente environ 102 membres du département de l'entretien de l'usine de Rio Tinto à Grande-Baie. Selon le syndicat, la convention collective mettra la table à la création de 17 nouveaux emplois en entretien.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !