•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élèves manitobains reprendront le chemin de l’école en septembre

Une fillette passe devant une affiche souhaitant la bienvenue.

Les élèves retourneront en classe au Manitoba en septembre.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Les élèves de la maternelle à la 12e année seront de retour à l'école en septembre, annonce le ministre de l’Éducation. Le meilleur endroit pour les élèves, c’est d’être en classe, selon Kelvin Goertzen.

Les élèves de la maternelle à la 8e année seront en classe à temps plein ainsi que ceux de tous les niveaux ayant des besoins spéciaux. Dans le cas du secondaire, le but de la province est d'en arriver à une présence en classe cinq jours par semaine si les écoles peuvent assurer la sécurité des élèves et du personnel sur le plan sanitaire, a indiqué le ministre en conférence de presse jeudi.

Il pourrait y avoir des cours à distance pour les élèves de la 9e à la 12e année, selon la capacité des écoles à mettre en place les mesures appropriées requises par la santé publique, telles que la distanciation sociale et l’utilisation de cohortes, soit des groupes fermés d’élèves, pour minimiser les risques de transmission de la COVID-19 et appuyer le dépistage local des cas.

Les lignes directrices du plan provincial ont été élaborées en collaboration avec une équipe représentant la maternelle à la 12e année, dit le ministre.

Les divisions scolaires et les écoles doivent se plier à ces lignes directrices pour finaliser leurs plans d’ici la mi-août.

Trois niveaux de réponses ont été mis au point pour s'assurer que les écoles seront prêtes à accueillir les élèves à la rentrée. Les écoles doivent aussi s’assurer que les élèves qui suivront des cours à distance ont accès à la technologie.

Selon le ministre, 48 millions de dollars sont investis pour que les écoles soient prêtes à fonctionner en temps de pandémie en septembre.

Questions

En Ontario, le gouvernement a annoncé le port du masque obligatoire pour les classes de la 4e à la 12e année.

Interrogé sur cette décision, le ministre de l’Éducation du Manitoba a dit que ce n’était pas une option pour le moment, mais que cela peut changer.

Le personnel et les élèves désirant porter un masque sont toutefois libres de le faire, a-t-il précisé.

Il a aussi souligné que des places seront assignées dans les autobus scolaires et que ceux-ci ne seront pas remplis au maximum de leur capacité. Les divisions scolaires pourraient mettre en service plus d’autobus au besoin.

Le ministre a continué à encourager les parents qui le peuvent à conduire eux-mêmes leurs enfants à l’école.

Protocole en cas d’infection

Si un élève montre des symptômes de COVID-19 alors qu’il est à l’école, la procédure prévoit qu’il soit isolé dans un espace réservé à cette fin jusqu’à ce que quelqu’un puisse venir le chercher.

Si c’est un membre du personnel qui ressent des symptômes, il devra s’isoler immédiatement et s’éloigner des autres membres du personnel et des élèves.

Après en avoir informé son responsable, il devra rentrer à la maison pour surveiller son état de santé.

Une situation qui peut changer

Au début de l’été, Kelvin Goertzen indiquait déjà que la prochaine rentrée scolaire ne serait pas habituelle, puisque la pandémie sera toujours présente, mais qu'on ignore quelle sera la situation cet automne.

Et qu'en est-il en cas d’éclosion de la maladie dans une école? Le médecin hygiéniste en chef du Manitoba, Brent Roussin, s’est montré rassurant en disant que cela ne signifierait pas la fin des classes pour toutes les écoles. Ce sera une situation au cas par cas, a-t-il ajouté.

Le 25 juin, le ministre a présenté un cadre de travail provincial devant permettre aux écoles et aux divisions scolaires de se préparer en fonction d’un plan flexible au niveau local, tout en étant cohérent dans l'ensemble de la province.

Ce cadre comprenait trois scénarios possibles : un retour à la normale, un enseignement en classe avec des restrictions et le maintien de l’enseignement à la maison avec un usage limité des établissements scolaires.

La province avait demandé aux divisions scolaires de lui fournir des plans détaillés en prévision de ces scénarios et avait annoncé qu’elle confirmerait le 1er août quel scénario serait retenu.

Mardi, le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) et chef de l’opposition officielle, Wab Kinew, a entre autres demandé à la province de limiter le nombre d'élèves par classe à 15 et de recruter 400 nouveaux enseignants en vue de la reprise des classes.

Avec ce retour à l'école, le Manitoba emboîte le pas à d’autres provinces comme la Colombie-Britannique, l’Alberta, l’Ontario ou le Québec où les élèves prendront aussi le chemin de l’école en septembre.

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Santé publique