•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des entreprises toujours en difficulté des semaines après la réouverture de l’économie

La devanture de la boutique Constance Popp avec une affiche posée sur le trottoir qui indique que le commerce est ouvert.

Selon le nouveau rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, des milliers de petites et moyennes entreprises au Manitoba risquent de fermer définitivement en raison de la pandémie.

Photo : Radio-Canada / Trevor Lyons

Radio-Canada

Plus de quatre mois après le début de la pandémie de COVID-19 au Manitoba, les entreprises de la province ont du mal à récupérer les pertes financières et à attirer les clients. Elles constatent que ceux-ci sont encore inquiets et hésitent à renouer avec leurs habitudes d’achat d’avant la pandémie.

La propriétaire de la chocolaterie Constance Popp, à Saint-Boniface, Constance Menzies, explique que les services de son entreprise ont entièrement repris, mais avec le manque de piétons dans le secteur et les annulations des commandes habituellement destinées aux festivals, il est difficile pour elle de faire un bon chiffre d'affaires.

Toutefois, son équipe et elle sont déterminées à traverser cette période de crise. Nous n’abandonnons pas. Nous sommes là pour de bon, dit-elle. Le bon chocolat à sa place dans le marché winnipégois et canadien.

En avril, la boutique a lancé une collecte de fonds sur un site de sociofinancement dans l'objectif de recueillir 60 000 $. Mercredi après-midi, la campagne avait permis d’amasser 18 346 $, grâce à 275 donateurs.

Le propriétaire des restaurants Tony Roma’s, à Winnipeg, Danny Gonen, déplore la perte d’un de ses trois restaurants en raison de la pandémie.

Il explique avoir été contraint, en mai, de fermer définitivement son établissement situé avenue Nairn, car il ne pouvait pas payer le loyer.

Il estime les pertes de revenus jusqu’ici à des centaines de milliers de dollars. Malgré la réouverture de l’économie, il soutient qu’il est impossible de rattraper le manque à gagner.

D’après lui, les entrepreneurs tiennent le coup, car ils espèrent un avenir radieux à long terme.

Inquiétudes des consommateurs

Selon le nouveau rapport de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, des milliers de petites et moyennes entreprises au Manitoba risquent de fermer définitivement en raison de la pandémie.

La Fédération révèle que, alors que près des deux tiers des entreprises manitobaines sont entièrement rouvertes, seulement un tiers de ses membres dans la province fait un chiffre d’affaires normal pour cette période de l’année.

De son côté, le Conference Board du Canada affirme que l’indice de confiance des consommateurs, qui permet de mesurer leur niveau d’optimisme de à l’égard des conditions économiques, a augmenté de 14 points entre mai et juin pour le Manitoba et la Saskatchewan, passant ainsi de 48 points à 62.

Malgré cette augmentation, il demeure bas, car, avant la pandémie, en février, il était de 94 points.

Le directeur de la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante pour la région des Prairies, Jonathan Alward, croit que la principale raison de ce faible indice est le manque de confiance des consommateurs.

Il soutient que, en raison des restrictions encore en vigueur, les gens demeurent inquiets.

Avec des informations de Peggy Lam

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !