•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Metro Vancouver investit 1 G$ pour accroître son accessibilité à l'eau

Le lac Coquitlam.

L'important investissement sera effectué au cours des sept prochaines années.

Photo : Instagram/Metro Vancouver

Radio-Canada

Metro Vancouver investit 1 milliard de dollars dans la construction de nouvelles infrastructures lui permettant d'accroître l'accès au plus grand réservoir d'eau de la région, le lac Coquitlam.

Près de 400 milliards de litres d'eau sont utilisés chaque année dans la région métropolitaine de Vancouver. Avec l'augmentation de la population, la demande devrait atteindre 600 milliards de litres par an d'ici 2120, note le conseil régional.

Or, en raison des changements climatiques, les réservoirs ne peuvent plus compter sur une fonte abondante de neige pendant l'été pour se remplir, lorsque la demande est la plus élevée, indique un communiqué.

Notre réseau d'eau fait déjà face aux changements climatiques. Nous devons prendre des mesures pour nous assurer que notre infrastructure d'eau potable reste efficace et capable de surmonter les défis futurs, écrit le président du conseil d'administration de Metro Vancouver, Sav Dhaliwal.

Opérationnel d'ici 2030

L'objectif est de doubler la capacité d'accéder, de traiter et de distribuer l'eau du lac Coquitlam. Pour ce faire, Metro Vancouver construira un tunnel d'approvisionnement en eau, une deuxième prise d'eau et des installations de traitement des eaux.

La nouvelle infrastructure, toujours au stade de la conception, devrait être opérationnelle au milieu des années 2030, indique le conseil régional.

Une fois fonctionnelle, cette importante infrastructure aidera à répondre aux besoins en eau dans la région pour les années à venir tout en augmentant la résistance de notre système aux changements climatiques, dit le président du comité de l'eau de Metro Vancouver, Malcolm Brodie.

Bien qu'il n'y ait pas encore de projets officiels, la région métropolitaine de Vancouver envisage également la possibilité d'améliorer l'accès aux bassins hydrographiques de Seymour et de Capilano.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !