•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Séance d'information du BAPE pour l'agrandissement de la mine au lac Bloom

Le site de la mine du lac Bloom, exploitée par l'entreprise Minerai de fer Québec.

Le projet d'agrandissement de la mine ferait passer la production de 7,5 millions de tonnes de concentré de fer à 15 millions de tonnes par année (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le projet d’augmentation de la capacité d’entreposage de résidus miniers au complexe du lac Bloom a fait l’objet, mercredi soir, d’une séance d’information publique virtuelle du BAPE. L’entreprise Champion Iron s’y est dite « ouverte » à accommoder certains résidents avoisinant les travaux.

En raison de la pandémie de COVID-19, ces consultations se sont déroulées sur le web. La restauration du site minier près de Fermont ainsi que la destruction de lacs et de milieux humides ont suscité beaucoup de questions.

Un total de huit lacs seront perdus si le projet d’expansion de la mine va de l’avant. Plus de 74,5 hectares de milieux humides incluant des tourbières, des étangs et des marécages sont également à risque, selon l’entreprise.

Minerai de fer Québec, la filiale de Champion Iron qui pilote le projet au lac Bloom, a également été questionnée par un résident de Fermont au sujet d’une possible compensation financière pour les résidents avoisinants les travaux d'expansion et qui pourraient voir la valeur de leur terrain diminuer.

Nous sommes conscients qu’il y a présentement 20 résidents permanents ou villégiateurs dans le secteur du lac Daigle, a expliqué le vice-président à la production durable pour Minerai de fer Québec, François Lafrenière. Nous avons entendu l’année passée certains commentaires selon lesquels certains résidents voulaient absolument demeurer là et nous sommes ouverts à voir avec les résidents s’il y a des solutions qu’on peut adapter.

Si ce projet d’augmentation de la capacité d’entreposage va de l’avant, Minerai de fer Québec pourra doubler sa capacité de production et passer de 7,5 millions de tonnes de concentré de fer à 15 millions de tonnes par année.

Les demandes de consultations publiques ou de médiation peuvent être reçues par le BAPE jusqu’au 24 août.

Avec les informations de Marie Kirouac-Poirier

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Métaux et minerais