•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laurence Vincent Lapointe tourne la page après une année difficile

Laurence Vincent Lapointe lève le pouce en souriant après une course.

Laurence Vincent Lapointe

Photo : Szeged

Radio-Canada

La canoéiste Laurence Vincent Lapointe veut tourner la page, un an après avoir échoué à un test de dopage au ligandrol.

Elle l'avoue, sa dernière année a été ponctuée de moments difficiles, alors qu’elle cherchait la cause de ce résultat positif. Elle a martelé durant des mois qu'elle n'avait jamais consommé cette substance.

Blanchie en janvier dernier au terme d’un long combat, la multiple championne du monde est de retour sur l’eau.

Celle qui s'est entourée d’un nouveau préparateur mental souhaite maintenant oublier sa suspension temporaire pour se concentrer sur les Jeux olympiques, reportés en 2021.

Je pense que j'ai vieilli à travers ce qui s'est passé. Je me suis rendue compte que j'étais plus forte que je pensais.

Laurence Vincent Lapointe

Quand j'ai été blanchie et que j'ai eu la possibilité de retourner sur l'eau avec mon équipe, je me suis donnée à fond, raconte l'athlète. La COVID-19 est arrivée et a bouleversé les plans de tout le monde, mais je pense que mon année s'est déroulée aussi bien qu'elle aurait pu compte tenu des circonstances.

La canoéiste ne se cache pas que certains voudront voir en elle une tricheuse, qu’elle ait été blanchie ou non, mais se dit heureuse que l’événement soit chose du passé pour son entourage et ses coéquipiers.

Après deux semaines de camp d’entraînement à Montréal, elle sera de retour sur la rivière Saint-Maurice la semaine prochaine.

D'après les informations de Jacob Côté

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Canoë-kayak