•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baisse importante des visites aux urgences depuis le début de la pandémie

Le bâtiment de l'hôpital avec, au premier plan, une enseigne indiquant l'entrée de l'urgence.

Le Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont, à Moncton au Nouveau-Brunswick, le 26 mars 2020.

Photo : Radio-Canada / Guy Leblanc

Radio-Canada

Depuis le début de la pandémie, les visites ont diminué de 35 % comparativement à l’année dernière dans les urgences du Réseau de santé Vitalité, au Nouveau-Brunswick.

C’est ce que révèlent les données de Vitalité obtenues par Radio-Canada.

Entre mars et juin 2020, les diminutions les plus marquées des visites, par rapport aux mois de mars à juin 2019, sont dans les hôpitaux de Grand-Sault (en baisse de 48 %), de Campbellton (baisse de 45 %), Caraquet (baisse de 43 %) et Bathurst (baisse de 41 %).

Un tableau avec les pourcentages de baisse d'achalandage dans chaque urgence.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Nombre de visites aux urgences dans le Réseau de santé Vitalité par mois, de mars à juin 2020.

Photo : Radio-Canada

Selon une experte, cette chute draconienne s’explique par le coronavirus.

Il ne faut néanmoins pas conclure que les patients n’ont pas eu accès à des soins pendant cette période. Carole Johnson, professeure en gestion des services de santé à l’Université de Moncton, espère que dans le scénario le plus optimiste, certains patients auraient pu se tourner avec succès vers d’autres services, comme la télémédecine.

On souhaite que la majorité des gens aient trouvé les services ailleurs, mais on sait que, probablement, il y aurait un pourcentage de gens qui n'ont pas consulté quand ils auraient dû.

Carole Johnson, professeure en gestion des services de santé.

Selon Mme Johnson, il est possible que des gens se soient tournés vers les urgences des plus grands centres, ce qui expliquerait pourquoi la baisse d’achalandage est considérablement moins marquée au Centre hospitalier Georges-L.-Dumont de Moncton, où on a observé une baisse de près de 23 % par rapport à l’an dernier.

D’après le reportage de Rose St-Pierre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Hôpitaux