•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

30 employés en moins à l’Auberge aux 3 Pignons

Façade de l'Auberge aux Trois Pignons.

L'Auberge aux Trois Pignons est située sur la rue Seigneuriale, à Beauport.

Photo : Radio-Canada / Vincent Archambault Cantin

Ce sont au moins 30 employés du propriétaire de l’Auberge aux 3 Pignons qui ont quitté le navire, soit parce qu’ils sont infectés à la COVID-19, ou pour des raisons personnelles. Pour pallier le manque, le CIUSSS de la Capitale-Nationale confirme que 70 de ses employés ont investi les lieux.

L’Auberge aux 3 Pignons fait face à une éclosion d’infections au nouveau coronavirus depuis le 11 juillet. Cependant, la situation s’est stabilisée. Aucun nouveau cas n'a été détecté au cours des 6 derniers jours.

Mardi, le CIUSSS de la Capitale-Nationale a pris en charge la prestation des soins et des services de la résidence privée du secteur Beauport. On s’occupe du leadership de la résidence, toujours en partenariat avec le promoteur. Nous sommes 70, et nous avons donc les soins, les services, la logistique, la buanderie, la cuisine, l’entretien ménager, illustre Nancy Drouin, directrice adjointe du programme de soutien à l’autonomie des aînés du CIUSSS et leader de résidence durant la prise en charge.

Un plan rapproché de Nancy Drouin en uniforme médical, à l'extérieur, le jour, l'été.

Nancy Drouin est directrice adjointe du programme de soutien à l’autonomie des aînés. Elle est mandatée pour assurer le leadership à la résidence privée l'Auberge aux 3 Pignons.

Photo : Radio-Canada

Mme Drouin souligne qu’une vingtaine d’employés de la résidence, qui ne sont donc pas du CIUSSS, sont toujours au travail également. J’en profite pour les remercier. On essaie d’être de bons employeurs, eux, ils sont restés, certains ont quitté, explique la directrice adjointe.

Quand on arrive, on bouleverse tout. On agit sur plein de fronts, alors pour le personnel du promoteur, c’est vrai qu’ils ont vécu beaucoup de changements en peu de temps. On a aussi des intervenants psychosociaux, pour les soutenir.

Nancy Drouin

Les 70 employés du CIUSSS, incluant des gestionnaires, resteront sur les lieux pour le temps qu'il faudra. Depuis lundi, 20 employés de plus ont rejoint cette équipe temporaire.

Pas de bain durant plusieurs jours

Lundi, un membre de la famille d’un résident de l’Auberge aux 3 Pignons, qui ne se situe pas en zone chaude, a raconté à Radio-Canada que son père n’avait pas eu de bain depuis le début de l’éclosion.

Nancy Drouin confirme que tous les soins d’hygiène ont repris partout, pour tous les résidents. Le CIUSSS est là pour tout reprendre au niveau des soins complets, lavage de tête, les pieds, les dents, ajoute-t-elle.

Par ailleurs, Mme Drouin tenait à préciser qu’en temps de pandémie, il n’est pas possible d’offrir un bain de corps, dans une baignoire, pour tout le monde, afin d’éviter la contamination. Elle indique donc que d'autres types de soins peuvent être offerts en contrepartie.

Vérifications des autres résidences

Le CIUSSS confirme également avoir fait des vérifications dans les autres établissements appartenant au même propriétaire et que tout était sous contrôle.

L’Auberge aux 3 Pignons est une résidence privée de 96 unités. En date du 29 juillet, 21 résidents ont reçu un résultat positif à la COVID-19, ainsi que 7 employés. On y déplore 3 décès.

Le gouvernement a annoncé cette semaine qu'une enquête indépendante allait permettre de faire le point sur les soins prodigués à la résidence privée pour aînés de Beauport.

Pour le moment, le propriétaire devra démontrer qu'il est en mesure de répondre aux critères de la certification pour continuer à opérer l'établissement.

Avec la collaboration d'Olivier Lemieux

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Santé publique