•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vigilance est accrue en Gaspésie avec 7 nouveaux cas de COVID-19 en 2 jours

La roulotte et un abri où les gens défilent en voiture.

L'achalandage était beaucoup plus élevé aujourd'hui à la roulotte installée à Carleton-sur-Mer pour tester les gens qui le désiraient.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Radio-Canada

Alors que la Gaspésie a enregistré sept nouveaux cas de COVID-19 dans les deux derniers jours, la santé publique n’appréhende pas de nouvelle vague de contamination sur le territoire. Les élus demeurent toutefois très vigilants.

Deux commerces ont fermé leurs portes de façon préventive mardi, l'un à Cloridorme et l'autre à Carleton-sur-Mer.

Le maire de Carleton-sur-Mer, Mathieu Lapointe, ne craint pas une éclosion de COVID-19 dans sa municipalité, même si un membre de l'équipe de la Microbrasserie le Naufrageur a été déclaré positif.

La clinique de dépistage temporaire de Carleton-sur-Mer a connu une hausse de l'achalandage depuis le dévoilement de ce possible cas de contamination.

Une file de voitures.

Des gens font la file à Carleton-sur-Mer pour se faire tester à la COVID-19.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Je constate qu'il y a beaucoup de gens qui se font dépister, confirme M. Lapointe, mais à l'heure actuelle, il n'y a pas lieu de s'inquiéter; la situation est [maîtrisée], on la suit de très près.

Le maire ajoute que la consigne du port du masque est respectée, et qu’une brigade de sensibilisation parcourt les lieux achalandés pour rappeler les consignes de base.

Inquiétude en Haute-Gaspésie

En Haute-Gaspésie, les nouveaux cas de COVID-19 préoccupent le préfet Allen Cormier.

Sa MRC enregistre sept cas depuis le début de la pandémie, dont trois nouveaux recensés hier, selon le bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie. Jusqu'à tout récemment, la MRC n'en avait enregistré que deux depuis le début de la pandémie.

Allen Cormier craint que le réseau hospitalier régional soit incapable de répondre à une hausse de cas plus importante au cours des prochains jours.

Déjà, avec les vacances de la construction, notre hôpital est "à pleine capacité" pour diverses raisons, constate-t-il. On est dans une situation fragile pour les prochaines semaines. Il faut vraiment redoubler d'ardeur pour éviter une autre vague de contamination.

L'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts

L'entrée de l'urgence de l'hôpital de Sainte-Anne-des-Monts

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Après consultation auprès de la santé publique, Allen Cormier se dit plus rassuré. On nous dit que les indicateurs sont au vert, et qu’il n’est pas nécessaire de remettre en place les points de contrôle. Il faut faire confiance aux consignes d'hygiène pour contrôler la situation.

Quant au docteur Yv Bonnier Viger, directeur de santé publique de la Gaspésie et des Îles, il ne croit pas que la situation soit préoccupante. Il s’attendait à une petite recrudescence cet été.

Comme il l’a déjà affirmé, il attribue les récents cas à un relâchement à l'égard des consignes et non à l'affluence de visiteurs.

Le virus n’attend que du relâchement dans les mesures, rappelle-t-il. Certaines personnes n’ont pas compris qu’elles devaient porter le masque en tout temps.

En milieu de travail, si une seule personne est contaminée, toutes les autres doivent être mises en quarantaine.

Avec les informations de Martin Toulgoat, Catherine Poisson et Charles-Alexandre Tisseyre

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Coronavirus