•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Affaire Julien Lacroix : « J'ai agi selon mes valeurs », dit Rosalie Vaillancourt

Elle sourit et porte un t-shirt orange foncé.

L'humoriste québécoise Rosalie Vaillancourt

Photo : Zone 3

Radio-Canada

« Je sais que c’était ce que je devais faire. » Dans une publication sur Instagram, l’humoriste Rosalie Vaillancourt a pris la parole pour la première fois depuis les allégations d’agressions et d’inconduites sexuelles au sujet de Julien Lacroix.

Rosalie Vaillancourt fait partie de la dizaine de femmes qui ont témoigné dans un article publié par Le Devoir lundi. Certaines allèguent avoir été embrassées sans leur consentement, tandis qu'une d'entre elles allègue avoir été agressée sexuellement.

L’humoriste dit refuser de travailler avec Julien Lacroix depuis quelques mois : J’ai sûrement perdu des contrats ou des fans dans les derniers mois, semaines et jours. Mais j’ai agi selon mes valeurs.

Elle est également revenue sur sa relation de travail, mais aussi d’amitié, avec Julien Lacroix, qu’elle a perdu de vue depuis environ deux ans. 

Julien était un de mes amis. [...] C’est sûrement un des humoristes qui me fait le plus rire. Il m’obligeait à me dépasser. Super travaillant, a-t-elle écrit, dans une story Instagram.

J’espère de tout cœur que Julien va, pour de vrai, chercher de l’aide, ajoute-t-elle. 

Ciblée par des messages de haine en ligne

Dans Le Devoir, Rosalie Vaillancourt a appuyé le témoignage d’une de ses amies qu’elle a crue, car Julien Lacroix avait eu des actions parfois déplacées devant [elle ]. Son témoignage lui a valu d’être la cible de critiques sur les réseaux sociaux. 

Je me fais ramasser sur mon humour, ma voix et mon intégrité, dit celle qui a accompagné son message de publications haineuses dont elle a fait l’objet sur Instagram cette semaine.

Je n’imagine même pas comment ça doit être difficile pour les filles/gars de parler d’une agression sexuelle, constate-t-elle. 

Un appel au milieu de l’humour

Par le passé, Rosalie Vaillancourt a eu peur de croiser Julien Lacroix. Elle dit avoir essayé d'en parler à des gens, mais avoir été tellement déçue.

Des gens que j’aimais profondément me disaient de me taire ou n’écoutaient pas, affirme l'humoriste.

Estimant qu’un tournant est en train de s’opérer, elle espère désormais que ses collègues masculins [l’]épauleront et épauleront les prochain.e.s qui dénoncent en refusant de travailler avec des gens problématiques

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

Humour

Arts