•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie et des défaillances à l'origine de l’explosion à la centrale Bersimis-2

La centrale hydroélectrique de Bersimis-2 vue en plongée.

Les transformateurs de la centrale Bersimis-2 se situent dans la section excavée derrière la centrale. Ils ne sont pas visibles sur cette photo.

Photo : Gracieuseté de Hydro-Québec

Radio-Canada

Des pluies torrentielles combinées à des défaillances des équipements d’Hydro-Québec ont causé l’explosion d’un transformateur à la centrale hydroélectrique Bersimis-2 le 20 juillet dernier.

L'explosion est la conséquence d’un arc électrique, conclut l’enquête de la société d’État sur l'événement survenu dans la centrale située près de Forestville et qui compte cinq transformateurs de puissance.

Les investigations qui ont été réalisées par nos experts techniques ont permis de comprendre que c’est une conjonction de différents facteurs. Les pluies torrentielles en étaient un, mais il y a aussi eu une défaillance sur deux équipements sur place. Dont un qui était le joint d’étanchéité d’un parafoudre précise la porte-parole d’Hydro-Québec, Marie-Julie Roy.

Le coût d’un tel transformateur est de trois millions de dollars. Celui qui a explosé a rapidement été remplacé par un transformateur en réserve qui était déjà sur place.

Une petite quantité d’huile minérale a été projetée dans la rivière Betsiamites lors de l’accident. La semaine dernière, Hydro-Québec quantifiait ce déversement à 50 litres alors que du côté du ministère de l’Environnement on en estimait plutôt quelques centaines de litres.

La majorité de l’huile a été récupérée [depuis], indique la porte-parole d’Hydro-Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Côte-Nord

Accidents et catastrophes