•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois-Rivières lance une campagne de sensibilisation après des plaintes de bruit

Gros plan d'un repas et de gens qui mangent des sushis. Il est écrit : Un bon voisin, ça se met à la place des autres.

Une campagne de sensibilisation a été lancée en lien avec le bruit entre voisins.

Photo :  Capture d’écran - YouTube / Ville de Trois-Rivières

Radio-Canada

Ayant constaté une recrudescence de plaintes liées aux bruits entre voisins à Trois-Rivières, le service de police invite les citoyens à plus de civisme.

Musique forte, feux d’artifice récurrents, construction tôt le matin : la problématique se traduit sous plusieurs formes et est observable à toute heure, peut-on lire dans un communiqué officiel envoyé mercredi.

Le service de police de Trois-Rivières affirme que ses agents sont très occupés actuellement.

Cet été, le bruit force d’ailleurs les patrouilleurs à se déplacer plus fréquemment et, bien que la sensibilisation soit prônée lors des interventions, à donner des constats d’infraction lorsque la situation porte préjudice à la qualité de vie.

Une citation de :Extrait du communiqué

Des capsules vidéo pour sensibiliser

Trois capsules vidéo (Nouvelle fenêtre) ont d'ailleurs été lancées sur le sujet en collaboration avec la Ville. Se voulant ludiques, elles illustrent plusieurs situations qui peuvent être vécues entre voisins, comme quelqu'un qui démarre une tondeuse à gazon sur l'heure du souper.

Avant d’appeler les policiers, les patrouilleurs invitent donc les citoyens à tenter de communiquer leur inconfort aux voisins et ainsi leur expliquer ce qui les dérange.

De plus, si des travaux sont prévus, les policiers espèrent que les personnes responsables du chantier avertiront le voisinage du possible bruit.

Le service de police rappelle qu’en cas de besoin, l’organisme Aux trois pivots offre des services de médiation citoyenne.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !