•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

255 000 nouveaux dollars solidaires mis en circulation

Deux billets solidaires de 10 et 20 dollars.

L'initiative « Dollar solidaire » a été lancée en collaboration avec les Sociétés de développement commercial, le Mouvement Desjardins, La Ruche et des regroupements de gens d'affaires.

Photo : Radio-Canada

L’organisme Monnaie locale complémentaire Québec a lancé, mercredi à midi, la deuxième phase des Dollars solidaires. L’objectif est de favoriser l’achat local dans les commerces de la capitale.

Au total, 255 000 dollars solidaires ont été mis en circulation sur le site de sociofinancement La Ruche. Les consommateurs peuvent se procurer trois forfaits.

Pour obtenir 125 dollars solidaires, ils n'ont qu'à débourser 100 $, alors que le forfait de 100 dollars solidaires est vendu 80 $ et que celui de 25 dollars solidaires coûte 20 $.

Forfaits moins généreux

Les responsables de la campagne ont choisi d’offrir des forfaits moins généreux que lors de la première phase, au début du mois de juin. Par exemple, un forfait de 250 dollars solidaires était vendu 100 $, et il n’y avait pas de limite d’achat.

Tous les forfaits s’étaient vendus en quelques heures, et l'absence de limite a fait en sorte qu'il y a eu moins d'acheteurs que prévu.

Plus de gens peuvent participer. Les montants vont être bloqués à l’avance. Les gens ne peuvent pas tout acheter d’un coup, on veut vraiment que plus de gens puissent participer. C’est important, si on veut créer un changement économique et social. Si on veut acheter local, ce n’est pas juste une personne qui peut faire ce changement-là , affirme la coordonnatrice de Monnaie locale complémentaire Québec, Alexia Oman.

Achats plafonnés

Les acheteurs peuvent se procurer un maximum de cinq forfaits de 25 $, deux forfaits de 100 $ et deux forfaits de 125 $ à la fois.

La stratégie semble fonctionner puisque en soirée mercredi, 2 % des forfaits avaient trouvé preneur.

Les dollars solidaires sont disponibles en version papier ou en version numérique accessible grâce à l'application Wyse Wallet.

De plus en plus de commerces

Cette monnaie locale est acceptée dans plusieurs centaines de commerces de Québec, et plusieurs continuent de s’ajouter, selon Alexia Oman.

Notre mission, c’est de faire adhérer le plus de commerces possible qui sont en dehors des artères commerciales principales. Tous les commerces du grand marché ont adhéré. Le Regroupement des gens d’affaires de Beauport, la Coopérative du Petit-Champlain, Axe Lebourgneuf et la Chambre de commerce ont décidé d’embarquer. Il y en a plein d’autres qui continuent d’embarquer , affirme-t-elle.

La Ville de Québec a déjà versé une aide financière de 110 000 $ à Monnaie locale complémentaire de Québec pour l'établissement de cette initiative.

Le maire, Régis Labeaume, estime qu'en favorisant l'achat local, les utilisateurs de dollars solidaires participent à la relance économique de la ville. À son avis, des commerces de proximité en santé contribuent à la qualité de vie des quartiers.

Avec la collaboration de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !