•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gouvernement albertain balaie les inquiétudes sur la rentrée scolaire

Des élèves travaillent dans une salle de classe.

Les enseignants devront réorganiser leur salle de classe et se débarrasser du matériel qui ne peut pas être désinfecté.

Photo : Radio-Canada / Jean-Philippe Robillard

Radio-Canada

La rentrée de 750 000 élèves dans cinq semaines inquiète les parents, les enseignants et les médecins, mais le gouvernement albertain reste ferme sur sa décision.

Près de 8000 personnes se sont d'ailleurs connectées, mardi soir, sur la page Facebook de la ministre provinciale de l’Éducation, Adriana LaGrange, pour lui poser des questions lors d'une discussion en direct, ainsi qu'à la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Deena Hinshaw, qui était aussi présente.

La Dre Deena Hinshaw.

La Dre Hinshaw rappelle l'importance de la distanciation sociale dans la propagation du virus.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Plusieurs personnes ont demandé à la Dre Hinshaw comment elles pouvaient réduire le risque de contamination dans leur famille, quand leur enfant retournera à l’école. Celle-ci leur a répondu que les familles devront faire des choix : Certaines familles peuvent souhaiter suspendre les visites avec des membres plus âgés de la famille [...] et d'autres peuvent penser que ce petit risque supplémentaire peut être quelque chose qu'elles peuvent collectivement tolérer.

Une des sources de cette inquiétude est le nombre d'élèves par classe que la ministre de l’Éducation compte maintenir. Nous allons vérifier que les mesures sanitaires sont bien en place pour être certains que les élèves et les enseignants sont en sécurité, et nous allons continuer de surveiller la situation, affirme Adriana LaGrange.

La ministre défend son plan de retour en classe en expliquant qu’il est, entre autres, inspiré de l’expérience des écoles d’été du Conseil scolaire catholique de Calgary. Or, un des élèves de l’École Saint Francis a contracté le virus de la COVID-19, ce qui a provoqué la mise en quarantaine des élèves et des enseignants.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, à Edmonton, le mercredi 7 août 2019.

Le premier ministre de l'Alberta, Jason Kenney, s'attend à des cas de contamination dans les écoles.

Photo : La Presse canadienne / Jason Franson

Selon le premier ministre de la province, Jason Kenney, il y aura inévitablement des cas de contamination dans les écoles : Aussi longtemps que la COVID-19 sera une réalité, il y aura des infections. Notre défi est de nous assurer que ces infections n'atteignent pas un niveau qui submergera notre système de santé.

Avec les informations de CBC

L'évolution de la COVID-19 d'heure en heure

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !