•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto et Peel peuvent passer à la 3e étape du déconfinement, mais pas Windsor-Essex

Une femme portant un masque nettoie une table sur une terrasse de restaurant.

Les restaurants à Toronto pourront accueillir des clients à l'intérieur, et non uniquement en terrasse, à compter de vendredi.

Photo : Radio-Canada / Thalia D'Aragon-Giguère

Radio-Canada

Le gouvernement ontarien autorise Toronto et la région de Peel à passer à la troisième étape du déconfinement à partir de vendredi. En revanche, Windsor-Essex reste à la deuxième étape.

Toutes les autres régions de la province en sont déjà à la troisième étape du déconfinement, qui inclut la réouverture des restaurants, des bars et des gymnases, notamment, mais avec des mesures de distanciation physique.

La province explique dans un communiqué que sa décision concernant Toronto et Peel est fondée sur les « tendances positives des principaux indicateurs de santé publique » comme la baisse du taux de transmission de la COVID-19 et une capacité stable dans les hôpitaux.

Le bureau de santé publique de Toronto a recensé 6 nouveaux cas de coronavirus mardi, et celui de Peel, 7. Windsor-Essex avait eu 22 infections.

Alors qu'un plus grand nombre de restaurants, de cinémas et d'entreprises peuvent raccrocher leur panneau "Ouvert aux affaires", nous demandons à tout un chacun de respecter les conseils de santé publique et d'agir de façon responsable.

Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

La région de Windsor-Essex est toujours aux prises avec des éclosions parmi ses travailleurs agricoles migrants. Deux d'entre eux en sont morts.

L'Ontario continuera de surveiller les tendances locales des indicateurs clés de santé publique dans cette région et l'autorisera à passer à la troisième étape du déconfinement lorsque cela pourra être effectué en toute sécurité, indique la province dans son communiqué, affirmant poursuivre ses efforts de dépistage dans les fermes.

Des restrictions à Toronto

Le maire de Toronto, John Tory, doit faire le point avec la presse mercredi après-midi.

La Ville va imposer des restrictions supplémentaires quant à la réouverture des restaurants et des bars, craignant qu'il y ait des éclosions. Le gouvernement Ford dit dans son communiqué, mercredi, qu'il appuie ces propositions.

Parmi les restrictions supplémentaires à Toronto :

  • le nombre de clients à l'intérieur sera restreint, en plus des mesures provinciales de distanciation physique
  • les clients devront demeurer assis en tout temps, sauf pour entrer et sortir de l'établissement, aller aux toilettes ou régler la facture
  • chaque établissement devra maintenir un registre de sa clientèle pour le suivi des infections, si besoin est

Les bars et les restaurants sont liés à des éclosions dans d'autres villes, alors Toronto va de l'avant avec prudence afin de rendre les repas à l'intérieur aussi sûrs que possible, affirme le président du comité municipal de santé publique, Joe Cressy.

Le député du NPD Gurratan Singh affirme, lui, que les restrictions imposées aux bars et aux restaurants à Toronto devraient être en vigueur dans toutes les régions de la province où il y a transmission communautaire du coronavirus. Il demande au gouvernement Ford d'adopter un décret à ce sujet. La reprise du service à l'intérieur des bars et des restaurants présente un risque accru, dit-il. C'est le travail de Ford de minimiser ces risques.

Notre dossier : La COVID-19 en Ontario

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !