•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résultats de l'audit juricomptable des dépenses de Joe Magliocca iront à la police

Joe Magliocca en mêlée de presse.

Le conseil municipal de Calgary demande au conseiller Joe Magliocca de faire des excuses publiques et lui interdit les voyages d'affaires.

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Les résultats de l'audit juricomptable des demandes de remboursement du conseiller du quartier électoral 2 de Calgary, Joe Magliocca, seront remis à la police municipale.

Le conseil municipal en a décidé ainsi lors de sa réunion mardi soir. Les résultats seront accompagnés d'une demande « d'agir en conséquence ».

Les résultats de l'enquête seront également envoyés au ministre responsable des Affaires municipales.

Il était prévu que les résultats de l'audit seraient publiés mardi soir.

J'ai été plutôt choqué de ce que j'ai lu dans ce rapport, par le comportement manifesté souligné dans le rapport, a déclaré le maire de Calgary, Naheed Nenshi.

Nous, les politiciens, nous devons ultimement rendre des comptes à nos électeurs, nous sommes responsables des citoyens de notre circonscription, dit-il. Je crois également que tous les politiciens doivent faire preuve d'un comportement éthique exemplaire.

Le conseil municipal a également choisi de remettre une lettre de réprimande au conseiller municipal Magliocca et de lui demander de s'excuser publiquement.

Celui-ci devra suivre une formation sur les règles à suivre relativement aux dépenses publiques et aux demandes de remboursement et il lui est interdit de faire des voyages d'affaires pour la Municipalité jusqu'à la rencontre organisationnelle du conseil municipal en 2021.

En janvier dernier, le Calgary Harald a été le premier média à révéler que Joe Magliocca avait fait des demandes de remboursements d'une valeur de 6400 $ - soit le double de ses collègues - pour ses frais durant sa participation à la Conférence annuelle des municipalités ayant eu lieu le printemps précédent à Québec.

Parmi ces dépenses, le coût de repas et d'alcool que le conseiller disait avoir consommés avec d'autres politiciens, qui ont par la suite affirmé que cela était faux.

Qu'en est-il d'une possible démission?  C'est une question pour le conseiller Magliocca, pour ses électeurs et pour les citoyens du quartier électoral 2, a déclaré Naheed Nenshi.

Avec les informations de Scott Dippel et Sarah Rieger

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !